L'Algérie participe encore une fois à des jeux sectaires et racistes

24/09/2013 - 01:21

SUMATRA, INDONESIE (SIWEL) — Alors qu'il serait inconcevable que des jeux chrétiens ou juifs ou encore boudhistes puissent être organisés, des jeux islamiques, réunissant 25 pays musulmans, ont lieu du 22 septembre au 1er octobre dans la ville indonésienne de Palembang dans le sud de Sumatra, avec la participation de 78 athlètes algériens.


Palembang Islamic Solidarity Games 2013 (PH/DR)
Palembang Islamic Solidarity Games 2013 (PH/DR)
Le contingent qui représentera l'Algérie lors de cette troisième édition des Jeux de la Solidarité islamique, est composé de 50 hommes dont des barbus et 28 femmes dont des voilées, dans huit disciplines.

« Le Comité olympique algérien (COA) se félicite de la participation d'un grand nombre de nos jeunes athlètes de talent dans cette compétition afin de leur permettre de se développer », a déclaré le chef de mission et président de la Fédération algérienne de boxe (FAB), Nabil Saadi, lors de la cérémonie d'ouverture qui s'est déroulée dimanche au stade Jakabaring en présence du président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono.

Les pays civilisés prennent part à des compétitions internationales, sans référence ni à une quelcnque religion ni à un groupe ethnique, honorant ainsi l'esprit sportif mais l'Algérie, quant à elle, est abonnée à toutes sortes de compétitions racistes comme celles au niveau arabe ou sectaires telle cette compétition islamique.

C'est à se demander comment se fait-il que le Comité international olympique (CIO) autorise ce genre de compétitions synonymes de l'enfermement sur soi et de la haine d'autrui, soit exactement le contraire des idéaux de l'esprit olympique si cher à Pierre de Coubertin.

wbw
SIWEL 240121 SEP 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu