L'Algérie indésirable au Sud Soudan

08/07/2011 - 13:23

ALGER (SIWEL) — Une source du ministère des Affaires étrangères algérien a affirmé vendredi à Siwel que l'Algérie n'a toujours pas été invitée à la cérémonie de proclamation officielle de l’indépendance de la région du Sud Soudan prévue le 9 juillet prochain.


Le chef de l’État algérien Abdelaziz Bouteflika (PH : SIWEL)
Le chef de l’État algérien Abdelaziz Bouteflika (PH : SIWEL)
« L'Algérie n'a pas encore reçu d'invitation officielle pour prendre part à la cérémonie de proclamation du nouvel Etat », a affirmé à Siwel la même source.

L'Algérie étant l'un des principaux soutiens africains au régime d'Omar Al Bachir en conflit avec le Mouvement populaire sud-soudanais depuis son intronisation à la tête du Soudan en 1989.

L'Algérie s'est notamment opposée au mandat d'arrêt lancé par la Cour internationale de justice contre Al Bachir et entretient de solides relations avec ce dernier en étant opposée à la partition du Soudan entre le Nord et le Sud.

Près de 99% des voix se sont exprimées en faveur de l’indépendance du Sud Soudan lors du référendum historique organisé du 9 au 15 janvier dernier. L'indépendance du Sud-Soudan sera officiellement proclamée le 9 juillet après la fin de la période transitoire de six mois.

Il devient ainsi le 54ème Etat de l’Afrique.

uz
SIWEL 081410 JUIL 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche