L'Algérie importe en urgence au moins 400.000 tonnes de blé dur

14/08/2012 - 10:07

PARIS (SIWEL) — Alors que les autorités algériennes avaient déclaré en juin que le pays n'aurait pas besoin d'importer du blé jusqu'à la fin de l'année 2012, l'Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) vient d'acheter au moins 400.000 tonnes de blé dur d'origine optionnelle à 410 US$ la tonne.


L'Algérie importe en urgence au moins 400.000 tonnes de blé dur
« Ce montant comprend le coût et le fret, répondant ainsi à l'appel d'offres fermé la semaine dernière », ont déclaré lundi des négociants européens en blé.

L'appel d'offres convient que le blé dur devrait être expédié en octobre.

Devant l'incertitude persistante sur la récolte française, l'Algérie a fini par chercher d'autres fournisseurs.
Ainsi, le blé dur devrait provenir principalement du Canada, le reste viendrait des États-Unis.

Tablant sur de bonnes récoltes pour la campagne 2011-2012, l'Algérie n'était pas censée importer de blé dur et d'orge en 2012.

Fin juin, le directeur de l'OAIC, Noureddine Kehal avait déclaré « Nous avons une production qui va couvrir nos besoins jusqu'au-delà de 2012. Donc, nous ne serons pas présents sur le marché international du blé dur et d'orge jusqu'à la fin de 2012 ».

Cet achat en grande quantité pour un montant global de 164 millions US$ laisse suggérer que les récoltes locales en Algérie seraient beaucoup plus faibles que prévu.

wbw
SIWEL 141007 AOU 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu