L'Algérie est responsable du rapt des trois Européens dans les camps de Tindouf (ministre marocain des AE)

03/11/2011 - 18:06

RABAT (SIWEL) — Le ministre marocain des Affaires étrangère et de la coopération Tayeb Fassi Fihri a désigné l'Algérie comme responsable de l'enlèvement de trois coopérants européens survenu dans la nuit du dimanche 23 octobre 2011 aux camps des réfugiés sahraouis de Tindouf.


Tayeb Fassi Fihri (PH/DR)
Tayeb Fassi Fihri (PH/DR)
M. Fihri qui s'exprimait tard dans la journée de mercredi lors d'une série de questions au Parlement marocain a indiqué que « l'Algérie doit assumer le rapt de ces étrangers parce qu'elle est responsable de la sécurité sur son territoire ».
Qualifiant le rapt de « lâche », le ministre marocain a renouvelé son appel en vue d'une coopération avec les pays voisins dont l'Algérie afin de libérer ces otages.

Le Polisario qui gère les camps sahraouis a attribué l'attaque à Al Qaïda au Maghreb islamique et affirmé que les otages se trouvent au nord du Mali. Ce qui a été démenti par de hauts responsables maliens.

Dimanche 23 octobre, trois coopérants européens, deux Espagnols et une Italienne avaient été kidnappés dans les camps de Tindouf dans le sud-ouest algérien.

mdc
SIWEL 031910 NOV 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu