Kidal : manifestation pour une solution négociée avec le MNLA et contre le retour de l'armée malienne

27/01/2013 - 23:47

KIDAL (SIWEL) — Aujourd'hui 27 janvier, une manifestation, essentiellement de femmes a eu lieu à Kidal. A la suite des bombardements de l'armée française, la population civile de Kidal craint désormais le retour proche de l'armée malienne et ses habituelles exactions sur les populations civiles. Les femmes de Kidal réclament une solution négociée avec le MNLA et refusent de subir à nouveau "le génocide programmé par les autorités maliennes depuis 1960 contre les populations de l'Azawad."


Manifestation des femmes de Kidal, aujourd'hui, pour réclamer une solution négociée avec le MNLA.(PH/DR)
Manifestation des femmes de Kidal, aujourd'hui, pour réclamer une solution négociée avec le MNLA.(PH/DR)
Les populations civiles de Kidal, suite aux bombardements par l'armée française, sont sortis dans la rue manifester leur crainte de revivre à nouveaux les exactions de l'armée malienne qui ont toujours fait suite aux divers accords et négociations en guise de "règlement de la crise au Nord".

Comme pour les manifestations précédentes contre les islamistes d'Ansar Dine, dont Kidal est la ville natale du chef islamo-terroriste Iyad Ag Ghaly, ce sont les femmes qui sont sorties dans la rue brandissant des drapeaux de l’Azawad et des affiches réclamant "une solutions négociée avec le MNLA" et "l’arrêt immédiat du génocide programmé par les autorités maliennes depuis 1960 contre les populations de l'Azawad".

Pendant ce temps, à Paris, ce qui est de mise c'est le "bon goût" , l'irresponsabilité et la fuite en avant "Nous n'avons pas vocation à nous substituer aux autorités maliennes".

zp,
SIWEL 272347 JAN 13



Kabylie | Algérie | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech