Khalid Zerrari n’a pas été reconduit à la frontière, il est toujours en détention "quelque part" en Algérie.

22/04/2013 - 12:39

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Selon les dernières nouvelles de Kabylie, Khalid Zerrari, pour lequel sa famille, le MAK et le CMA s’inquiétaient hier de sa disparation après avoir été, selon les dires de la police de Tizi-Ouzou, reconduit à la frontière, n’aurait pas pris le vol en direction du Maroc et serait toujours en détention en Algérie. Les membres du MAK et du CMA, que nous avons contacté à Tizi-Ouzou, nous ont affirmé que Khalid Zerrari n’est plus au commissariat de Tizi-Ouzou et aurait été transféré « quelque part » dans un lieu inconnu et non pas à l’aéroport comme l’avait dit, la veille, la police de Tizi-Ouzou.


Khalid Zerrari, troisième à partir de la gauche, entre Hocine Azem, secrétaire national du MAK aux relations extérieures, membre du CMA et Moussa Nait-Amara, conseiller du président du MAK. Un peu plus en avant on voit Kamira Nait-Sid, vice présidente du CMA-Algérie et membre du MAK et Bouaziz Ait-Chebib, président du MAK. Le 20 avril 2013 à Tizi-Ouzou (PH/Siwel)
Khalid Zerrari, troisième à partir de la gauche, entre Hocine Azem, secrétaire national du MAK aux relations extérieures, membre du CMA et Moussa Nait-Amara, conseiller du président du MAK. Un peu plus en avant on voit Kamira Nait-Sid, vice présidente du CMA-Algérie et membre du MAK et Bouaziz Ait-Chebib, président du MAK. Le 20 avril 2013 à Tizi-Ouzou (PH/Siwel)
Le président du MAK que nous avons contacté par téléphone s’est déclaré « très inquiet sur le sort que pourrait réserver le régime raciste d’Alger à Khalid Zerrari , spécialement du fait qu’il soit du Maroc et qu’il soit venu participer à une marche autonomiste à l’occasion de la double commémoration du printemps amazigh et du printemps noir ». M. Bouaziz Ait-Chebib se dit « d’autant plus inquiet que la presse arabo-islamiste algérienne, Echourouq pour cette fois, a déjà mis en ligne un article disant qu'un "marocain" s'est introduit clandestinement à Tizi-Ouzou...la suite, tout le monde la connait : Le MAK est financé par le Makhzen marocain etc., etc., etc.» « Bref, ce qui nous inquiète », précise encore le président du MAK, « c’est que Khalid Zerrari, militant amazigh, vice président du Congrès Mondial Amazigh, opposant au Makhzen, peut faire les frais de cette propagande anti-MAK et se retrouver coincé dans les prisons algérienne. Sachant que c’est le mensonge et l’injustice qui règnent en maitres aux plus hauts sommet de l’Etat raciste d’Alger, nous sommes franchement inquiets ».

De son coté, Kamira Nait-Sid, vice-présidente du CMA Algérie, a déclaré à Siwel « être inquiète au sujet de Khalid Zerrari dont personne n’a de nouvelles depuis son arrestation avant-hier à Tizi-Ouzou. », « une arrestation que rien ne peut justifier. » précise-t-elle. La vice-présidente du CMA, qui est également une activiste autonomiste, a déclaré que « les amazighs ont le droit de circuler librement sur l’ensemble du territoire de Tamazgha. Ils ont le droit de participer aux activités et manifestations du 20 avril à Tizi-Ouzou, Vgayet et Tuvirett ». Kamira Nait-Cid a énergiquement condamné les arrestations arbitraire des militants amazighs du CMA et du MAK, à Tizi-Ouzou, Vgayet et Tuvirett.

Bouaziz Ait-Chebib nous a informés de l’intention de son mouvement de se rendre aujourd’hui même au commissariat de Tizi-Ouzou avec des membres du CMA pour exiger des nouvelles de Khalid Zerrari et sa libération immédiate. En effet, le téléphone de Khalid Zerrari est ouvert mais il est visiblement empêché de répondre aux appels. Personne ne sait exactement où il est détenu, certaines rumeurs parlent de son transfert dans un centre de détention à Boumerdes mais aucune nouvelles "officielle" ne filtre sur son lieu de détention. Une chose est certaine, Khalid Zerrari a été arrêté à Tizi-Ouzou, il n’a pas pris de vol pour le Maroc, contrairement à ce qu'affirmait la police de Tizi-Ouzou.

Khalid Zerrari est toujours détenu "quelque part " en Algérie par un régime composé de despotes racistes, profondément anti-amazighs et la presse arabo-islamiste a déjà entamé ses choux gras sur un "marocain" qui s'est introduit clandestinement à Tizi-Ouzou pour rejoindre les autonomistes kabyles...ça n'augure rien de bien rassurant quand on a affaire à un régime criminel.

zp,
SIWEL 221239 AVR 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche