Karim Tabou dénonce le silence d’Alger sur les massacres en Libye

24/06/2011 - 14:39

ALGER (SIWEL) — Dans une interview au journal électronique arabe, Elaph, parue aujourd’hui, le premier secrétaire du Front des forces socialistes (FFS), Krim Tabou, s’est attaqué au pouvoir algérien et qualifie l’initiative de consultations conduites par Abdelkader Bensalah, comme « un subterfuge du régime pour gagner du temps et tromper l’opinion nationale et internationale. »


Le premier secrétaire du FFS Karim Tabou (PH/ IY)
Le premier secrétaire du FFS Karim Tabou (PH/ IY)
M. Tabou a affirmé ne pas comprendre l’attitude du pouvoir qui consiste à « annoncer des réformes pour sortir le pays de la crise, et dans le même temps, signe des contrats qui hypothèquent l’avenir de l’Algérie. »

Il a estimé que le vrai pouvoir ne s’exerce ni au niveau de la présidence, ni au niveau du gouvernement, ni au parlement : « une groupe de personnes détient seul le pouvoir de décision, et possède une influence plus importantes que l’Etat. »

Evoquant la crise libyenne, Karim Tabou a dénoncé le silence d’Alger sur les massacres perpétrés par Kadhafi sur la population civile, tout en se disant contre « une démocratie à l’ombre des chars et des bombardements. »

A noter que le même site avait publié, il y a quelques semaines, un entretien avec le président du RCD, Saïd Sadi.

asd
SIWEL 241439 JUIN 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu