Kameledine Fekhar : "Les Mozabites n’oublieront jamais…et le moment du pardon n’est pas encore venu…"

23/01/2014 - 03:12

GHARDAIA (SIWEL) — Dans une déclaration faisant suite à l'enterrement de la victime mozabite assassiné avec un sabre, Kebayli Belhadj, le Dr. Kameleddine Fekhar a adressé une lettre dans laquelle il dit : " Les jeunes mozabites n’oublieront jamais l’honorable solidarité des amazighs libres avec leurs cause et le mutisme du reste de la société Algérienne à ces crimes contre l’humanité et à cette tragédie humaine" ; " Les jeunes mozabites n’oublieront jamais la complicité des pseudo-intellectuels, des pseudo-politiciens, des pseudo-défenseurs des droits de l’homme et des pseudo-religieux qui ont couvert les crimes du pouvoir dans le but de le satisfaire et de recevoir leurs part de la rente pétrolière"; "Les jeunes mozabites n’oublieront jamais… et le moment du pardon n’est pas encore arrivé..."


Les Mozabites n’oublieront jamais…

et le moment du pardon n’est pas encore venu…


La ville de Ghardaïa a vue en ce jour les obsèques du jeune martyr, le mozabite Kbaili Balhadj 40 ans, son lâche assassinat a fait éveiller chez les jeune mozabites les sentiments amères de l’injustice, de la hogra, et de l’oppression et ont perdus toute confiance au pouvoir algérien.

Les mozabites souffrent encore de l’apartheid et des crimes racistes continues du pouvoir algérien ,et surtout des dernières arrestations arbitraires à l’égard des jeunes mozabites par la police ,dans le moment ou tout le monde a vue les photos et vidéos qui montraient clairement l’implication des policiers en tenues officielles avec les membres des milices terroristes d’ arabes de Ghardaia qui étaient armés de Molotov, et de différentes genres d’armes blanches qui s’attaquaient aux maisons et aux biens des mozabites, faisaient leurs sale travail de pillage ,de vole, d’incendie avec la certitude de l’impunité , même les assassins du martyr Kbaili Balhadj qui sont venues par centaines de la communes limitrophe de Daïa qui détruisaient tout ce qui tombaient sous leurs mains dans le quartier mozabite Touzouz sans qu’aucuns d’eux ne soit arrêtés par la gendarmes !!!

-Les jeunes mozabites ont décidé de ne plus accepter de vivre humilié de ni d’accepter aucune concession sur leur identité amazigh ou de leur citoyenneté ont décidés de vivre la tête haute dans les terres ses ancêtres quelque soit le prix.

-Les jeunes mozabites n’oublieront jamais les crimes racistes et crapuleux non justifiés et continues de la part d’un régime oppresseur et sans aucune pitié

-Les jeunes mozabites n’oublieront jamais les agressions et crimes des milices terroristes d’arabes de Ghardaia qui profitent de l’impunité dont les sentiments de haine, de jalousie et de racisme contre les Mozabites se sont croisés avec les plans crapuleux du pouvoir pour effacer l’identité Amazigh des Mozabites, alors ils se sont déchainés en tuant, blessant, volant, saccageant, et brulant ….

-Les jeunes mozabites n’oublieront jamais l’honorable solidarité des amazighs libres avec leurs cause et le mutisme du reste de la société Algérienne à ces crimes contre l’humanité et à cette tragédie humaine.

ـ Les jeunes mozabites n’oublieront jamais la complicité des pseudo-intellectuels, des pseudo-politiciens, des pseudo-défenseurs des droits de l’homme et des pseudo-religieux qui ont couvert les crimes du pouvoir dans le but de le satisfaire et de recevoir leurs part de la rente pétrolière

Les jeunes mozabites n’oublieront jamais… et le moment du pardon n’est pas encore arrivé...

Ghardaia, le 22 janvier 2014

Dr Kameleddine Fekhar




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu