Kabylie : un garde communal tué par des éléments de l'armée algérienne

16/08/2011 - 11:21

BEJAIA (SIWEL) — Un garde communal qui assurait la surveillance d'une antenne de la télévision algérienne sur les hauteurs de l'Akfadou à 50 Km du chef-lieu de Bejaia a été tué dans la matinée de lundi et blessé son compagnon a appris Siwel d'une source sûre.


Vue sur la commune d'Akfadou
Vue sur la commune d'Akfadou
Les deux gardes communaux assuraient la garde de l'antenne de l'ENTV (la télévision d'Etat). En allant vers leur travail, ils prennent le soin de vérifier leurs bêtes dans les alentours de la forêt. Juste après le lieu dit "Lverj", ils marchaient l'un derrière l'autre,

Fini la crête, Hamid voit son ami Goudjil Madani tombé sur terre à 9h30 GMT et tente de se sauver.

Des éléments paramilitaires en embuscade qui, selon la même source ne disposaient d'aucun guide ont tiré et tué l'un d'eux en l'occurrence Madani Goudjil et blessé son collègue.

Goudjil Madani est originaire du village Imeghdassen, le plus haut des villages de la vallée de l'Akfadou. C'est la deuxième fois en moins de quatre mois que des éléments de l'armée algérienne tuent des innocents en Kabylie. Le 26 avril dernier, Dial Moustapha, un ouvrier de 42 ans, père de 4 enfants, a été tué dans la région d'Azazga par des militaires.

uz
SIWEL 161125 AOUT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu