Kabylie: les militaires utilisent des singes pour faire exploser des bombes pièges

07/10/2011 - 15:06

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Plusieurs habitants de Maatkas, Souk El Tenine et At Zmenzer à 15km au sud-ouest de la ville de Tizi-Ouzou, ont signalé la présence de groupes de singes dans leur région.


Des forces de l'armée algérienne (Photo DR)
Des forces de l'armée algérienne (Photo DR)
Un habitant au village Agouni Bouffal (Souk El Tenine), a affirmé avoir été surpris en se rendant dans son jardin apercevant un groupe de gros singes, qui dégustaient des figues.

Une vielle femme du village de Betrouna (Maatkas), se rendant très tôt dans son champ, a été affolée suite à une rencontre avec un gros singe sur son chemin et a été contrainte de rebrousser chemin.

A At Zmenzer, un groupe de jeunes a aperçu toute une meute de singes sous un pont se situant entre At Zmenzer et Souk El Tenine. Selon eux, depuis déjà une semaine, ces singes sont apparus et circulent tout au long de cette rivière nommé « Assif Icherdiouene » menant jusqu’à Amejoudh repère des groupes terroristes.

Les habitants de cette région soupçonnent l'armée algérienne (ANP) d’être derrière cette affaire. Selon eux, les singes sont utilisés par l'armée pour faire exploser les bombes pièges enfouies sous terre dans les forêts denses de cette région, où pullulent les groupes terroristes.

uz
SIWEL 071515 OCT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu