Kabylie : les citoyens mécontents de la gestion de leurs communes ferment les routes

23/12/2013 - 16:53

KABYLIE (SIWEL) — A Tizi-Ouzou comme à Vgayet, les routes sont coupées pour protester contre les conditions de vie désastreuses qui prévalent en kabylie. Pendant que l’Etat algérien engloutit des milliards dans la construction rapide et efficace de casernes et de mosquées, les infrastructures élémentaires accusent un retard criant.


Routes bloquées en Kabylie pour protester contre l'incurie de l'Etat (PH/DR)
Routes bloquées en Kabylie pour protester contre l'incurie de l'Etat (PH/DR)
Ainsi, après ceux de Tigzirt et Makouda dimanche dernier, ce sont des citoyens D’Ain Zawiya, dans le sud de Tizi Ouzou, qui ont occupé le bitume, hier, dimanche 22 décembre. Objectif : exiger un meilleur cadre de vie par la prise en charge des besoins élémentaires des citoyens. Pour se faire entendre, les citoyens ont procédé à la fermeture des routes et du siège de la mairie d’Ain Zaouia. Après des années d’attente vaines et de promesses jamais tenues, les citoyens ont tenu à exprimer leur ras-le bol. Dans cette région, pas de raccordement au réseau de gaz naturel, pas de réparation des réseaux d'alimentation en eau potable, pas de revêtement des routes, pas d'équipement en matériel des salles de soin, pas de renforcement du transport scolaire, pas de raccordement au réseau de téléphone et internet ; en revanche, casernes et mosquées fleurissent un peu partout en Kabylie.

A Vgayet, c’est la même chose. Pareillement, les citoyens de Souk Letnin, de Melbou et de Tamridjt et d’Aokas n’ont plus qu’une seule alternative : sortir dans la rue, occuper le bitume et barrer les route de Souk el Tenine : le raccordement au gaz naturel est attendu depuis 2002. C’est à juste titre que les citoyens ont rappelé aux autorités algériennes que le « gazoduc de gaz naturel parti du Sahara algérien, en passant par la Tunisie puis en traversant la Mer méditerranée a été réalisé en 9 mois ! » ; 11 ans après le lancement du projet à Vgayet, rien ne se profile en raison selon , les autorités locales d’un refus de certains propriétaires terriens de laisser passer les installations nécessaires par leur terrains.

el,
SIWEL 231653 DEC 13





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu