Kabylie : les citoyens d'Illilten s’opposent à la construction d’une brigade de gendarmerie

30/04/2011 - 02:18

ILLILTEN (SIWEL) — Les citoyens de la commune d'Illilten à 70 km au sud-est du chef-lieu de la wilaya de Tizi-Ouzou ont dénoncé à travers une pétition l’implantation d’une brigade de gendarmerie dans la leur commune.


Les restes de la brigade de gendarmerie d'Azazga après le départ de ses occupants (PH/DR)
Les restes de la brigade de gendarmerie d'Azazga après le départ de ses occupants (PH/DR)
« On se demande comment des élus, dont le maire est un ancien délégué des Archs a accepté l’implantation de cette brigade ? », a souligné à Siwel l'un des pétitionnaires.

Pour information, le maire actuel de Illilten est élu sur la liste RCD, à la tête de la municipalité.

« Notre commune a besoin de projets de développement, un stade adéquat, une salle de sport qui répond aux normes, un détachement de pompiers..., pour ne citer que ceux-ci », a-t-il ajouté.

Illilten est la région la plus pauvre à l'échelle de la wilaya de Tizi-Ouizou, en matière d'infrastructures.

En plus de cette pétition, les villageois comptent organiser une réunion avec le maire dans les prochains jours pour signifier leur « refus catégorique » de cette brigade, avant disent-ils de passer à d’autres actions en menaçant la destruction de ce qui est entamé des travaux de ce projet.

Les relations entre les populations kabyles et les forces de la gendarmerie algérienne se sont détériorées depuis les tragiques événements du « printemps noir » 2001-2003. Des éléments de ce corps d'armée sont responsables de dizaines de morts en Kabylie. Plusieurs brigades avaient quitté la Kabylie en mars 2002 sous la pression des citoyens Kabyles organisés dans le mouvement des Archs.

tt/wbw/aai
SIWEL 300225 AVR 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche