Kabylie: des citoyens en colère dénnoncent l'oeuvre destructrice de l'innénarable maire de Souama, le bien nommé, M. Boukhtouche

31/05/2013 - 11:56

SOUAMA (SIWEL) — " Après avoir bidouillé sa liste électorale pour la municipale au point d’instrumentaliser une jeune fille orpheline qu’il a transformée indécemment en appât électoral de la gent féminine ; Après avoir exprimé sa haine pour les patriotes autonomistes, faisant par la même occasion une basse allégeance au pouvoir raciste d’Alger ; Voilà que le maire de Souama a procédé à l’abattage des arbres qui se trouvaient devant le siège de la mairie ", c'est ainsi que débute le courrier d'un groupe de citoyens de la localité de Souama, révoltés par "la destruction de l’environnement" par laquelle , "l’équipe municipale de Souama a fait œuvre d’une originalité rare". Nous publions, ci-aprè, l'intégralité de la lettre.


Pendant que des citoyens responsables prennent conscience de la nécessité urgente de préserver la nature et l'environnement, des irresponsables nuisibles,  "élus" comme on peut l'être dans les dictatures d’Afrique du Nord, massacrent allègrement l’environnement. (PH/DR)
Pendant que des citoyens responsables prennent conscience de la nécessité urgente de préserver la nature et l'environnement, des irresponsables nuisibles, "élus" comme on peut l'être dans les dictatures d’Afrique du Nord, massacrent allègrement l’environnement. (PH/DR)

LE CASTOR DE SOUAMA


Après avoir bidouillé sa liste électorale pour la municipale au point d’instrumentaliser une jeune fille orpheline qu’il a transformée indécemment en appât électoral de la gent féminine ;

Après avoir exprimé sa haine pour les patriotes autonomistes, faisant par la même occasion une basse allégeance au pouvoir raciste d’Alger ;

Voilà que le maire de Souama a procédé à l’abattage des arbres qui se trouvaient devant le siège de la mairie.
Sous le fallacieux prétexte de lutter contre la présence de fumeurs de cannabis, notre bon samaritain, soucieux du bien-être de ses concitoyens, a décidé de faire abattre tous les arbres des abords du siège de la mairie.
Il est indéniable qu’en matière de destruction de l’environnement, l’équipe municipale de Souama a fait œuvre d’une originalité rare.

Mettons au défi M. BOUKHTOUCHE et son conseil de faire détruire par des engins le siège même de sa mairie où se pratiquent quotidiennement les malversations et diverses corruptions.
Naturellement, il ne le fera pas parce que ce sont ses propres sbires qui y officient en toute quiétude.

Mille castors ! Pourquoi donc nul avant M. BOUKHTOUCHE n’avait pensé à cette manière radicale de lutter contre la toxicomanie ?

En attendant les résultats de cette originale campagne de lutte contre la consommation de kif, ce sont les citoyennes et citoyens qui rôtiront au soleil pendant les immanquables files d’attente occasionnées par la nonchalance légendaire des services municipaux pour la délivrance quotidienne des innombrables pièces administratives requises pour le moindre dossier.

Souama, le 29 mai 2013

Un groupe de citoyens révoltés.


SIWEL 311156 MAI 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche