Kabylie : Les gendarmes algériens font des ratissages de «population» et se comportent en imams moralisateurs

25/06/2013 - 13:06

TIRMITINE (SIWEL) — Hier soir aux alentours du petit barrage de Tirmitine, sur la route menant vers Boghni, pas loin du cantonnement de la gendarmerie algérienne. Un groupe de citoyens kabyles était tranquillement entrain de profiter des rares moments d’évasion qui restent aux citoyens de Kabylie : le magnifique paysage de cette très belle région de Kabylie, loin des centres urbains et des repentis et autres barbus qui pullulent dans les agglomérations quand un convoi de gendarmes vient les sommer de « dégager les lieux » avec la courtoisie légendaire des gendarmes algériens, particulièrement en Kabylie. Ainsi, les gendarmes algériens ont comme seconde priorité le harcèlement des kabyles, après son étroite surveillance et éventuellement son massacre en cas de soulèvement contestataire.


En Kabylie, les gendarmes "ratissent" les paisibles citoyens et non les terroristes dont ils relaient le discours obscurantiste. (PH/DR)
En Kabylie, les gendarmes "ratissent" les paisibles citoyens et non les terroristes dont ils relaient le discours obscurantiste. (PH/DR)
Ce groupe de citoyens était en train de siroter des boissons fraîches et certains avaient des bières quand soudain débarque un cortège de véhicules de la gendarmerie. En les voyant venir de loin, et à l’allure décidé qu’ils avaient, le groupe de citoyens kabyles croyaient qu'ils étaient en cours de ratissage pour débarrasser la population civile des terroristes algériens qui empoisonnent la vie des honnêtes citoyens kabyles mais quelle fut leur surprise quand le convoi de gendarmes s'arrêta à leur niveau en les sommant de « vider les lieux » avec la courtoisie légendaire des gendarmes en Kabylie et avec des sermons religieux à l’encontre de ceux qui consommaient des bières : « on aurait dit des imams en uniformes de gendarmes »

La personne qui a tenu à nous faire parvenir ce témoignage a précisé que ce barrage de Tirmitine constitue la destination favorite des jeunes et moins jeunes de la région « en raison de la beauté du paysage, et surtout parce que ce lieu est loin des supplétifs du pouvoir algérien, repentis et autres barbus salafistes, qui pullulent dans les agglomérations de Kabylie et qui nous empoisonnent la vie » précise cette énième victime du harcèlement arabo-islamiste dévolu aux gendarmes algériens en Kabylie occupée.

aa/wbw
SIWEL 251306 JUIN 13





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu