Justice du Makhzen (Maroc): Rassemblement demain, samedi 23 à 15 h,devant l’Ambassade du Maroc à Paris pour la réhabilitation de Zakaria Moumni

22/11/2013 - 21:14

PARIS (SIWEL) — Zakaria Moumni a été emprisonné pendant 18 mois dans les geôles du Makhzen pour avoir dénoncé la corruption dans l’entourage royal. Passé maîtres dans l'art d'inverser les rôles, le Makhzen, comme tous les pouvoirs illégitimes, corrompus et dictatoriaux a chargé son appareil judiciaire de le traîner en justice en l'accusant d'escroquerie sur la base montée de toute pièce...ça lui apprendra à dénoncer la corruption. Aussi «Profitant de la visite du chef de l’État marocain aux USA et soutenu par sa femme et son Comité de soutien parisien, Zakaria Moumni organise un rassemblement (samedi 23 à 15h) devant l’Ambassade du Maroc à Paris pour entamer une nouvelle étape dans son action en vue d’obtenir sa réhabilitation et pour que les responsables de ses souffrances répondent de leurs actes devant la justice.»


Zakaria Moumni avec son épouse Taline, lors de la conférence de presse à la FIDH, Fédération internationale des droits de l'Homme (PH/DR)
Zakaria Moumni avec son épouse Taline, lors de la conférence de presse à la FIDH, Fédération internationale des droits de l'Homme (PH/DR)
APPEL


Rassemblement devant l’Ambassade du Maroc à Paris pour la réhabilitation de Zakaria Moumni
Le jeune Marocain Zakaria Moumni, champion du monde de Boxe Thaï, a été enlevé le 27 septembre 2010 à l’aéroport de Rabat à sa descente de l’avion en provenance de Paris où il vit depuis plusieurs années avec sa femme.

Il a été conduit discrètement, les yeux bandés, au centre de torture de Temara où il a subi les pires sévices.
Sous la torture et les yeux toujours bandés, Zakaria a signé des documents qui vont le faire condamner dans un procès expéditif, tenu le jeudi 30 septembre 2010 sans avocat, ni témoins, dans une salle quasi vide.

Zakaria Moumni a été condamné pour escroquerie à 3 ans d’emprisonnement lors d'un procès monté de toutes pièces. Sous la pression de la FIDH, de Human Rights Watch, d’Amnesty International ainsi que d'un grand nombre d'organisations de défense des droits de l'Homme, regroupées dans un comité de soutien à Paris, Zakaria a vu sa peine passer de deux ans et six mois à 20 mois. Ces organisations avaient demandé sa libération tout en condamnant cette procédure judiciaire arbitraire et les tortures qui lui étaient infligées.

Zakaria a finalement été gracié le 04 février 2012 sous la pression des organisations internationales de défense des droits de l'homme et des médias. Il aura passé 18 mois en prison sur la base d'un faux procès et d'une décision arbitraire.

Après sa libération, Zakaria Moumni n’a eu de cesse de réclamer sa réhabilitation et de demander à ce que les responsables de son enlèvement, des tortures qu’il a subies et de sa détention illégale soient traduits devant la justice. Il constate avec amertume que tous les contacts au plus haut niveau qu’il a pu avoir avec les officiels marocains sur ce sujet sont restés vains.

Profitant de la visite du chef de l’État marocain aux USA et soutenu par sa femme et son Comité de soutien parisien, Zakaria Moumni organise un rassemblement devant l’Ambassade du Maroc à Paris pour entamer une nouvelle étape dans son action en vue d’obtenir sa réhabilitation et pour que les responsables de ses souffrances répondent de leurs actes devant la justice.

RASSEMBLEMENT DEVANT L’AMBASSADE DU MAROC À PARIS

SAMEDI 23 NOVEMBRE 2013 à 15H

5, rue le Tasse Paris 16ème

Métro : Trocadéro


Comité de soutien : Famille Moumni, ASDHOM, FMVJ-France, AMDH, VD-France, PADS-France, CAFCDM, PSU-France, AMF, ATMF

SIWEL 222114 NOV13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu