Journée des droits de l'Homme: Déclaration du Mouvement pour l'Autonomie du Mzab

10/12/2015 - 21:03

MZAB (SIWEL) - A l'occasion de la Journée des droits de l'Homme, le Mouvement pour l'Autonomie du Mzab a rendu public la déclaration suivante:


Mouvement pour l'Autonomie du Mzab

MAM


Déclaration



En cette 67 ème célébration de la déclaration internationale des droits de l'Homme, le constat est alarmant. En effet, un grand nombre de violations sont enregistrées dans le domaine des droits humains par des gouvernements membres de l'Organisation des Nations Unies et membres du Conseil de droits de l’homme.

Ces violations comprennent la répression des militants des droits de l’Homme, les atteintes aux liberté d’expression et d’opinion, et même des crimes contre l'humanité condamnés et punis par le traité de Rome et la Cour pénale internationale.

Les années 2013/2014/2015 sont marquées par la répression des manifestations pacifiques, le rétrécissement des libertés, des meurtres, des agressions contre des biens et des lieux de culte par les forces de sécurité et des bandes de criminels qui travaillent pour le pouvoir algérien. Ces pratiques se sont soldées par l’arrestation des militants des droits de l’Homme et de défense de la cause Amazighe.

Plus de 150 jours depuis l'arrestation du Dr Kamaleddine Fekhar et 30 militants amazighs du Mzab, maintenant, les services algériens ont arrêté le jeune Bouroro Ibrahim, âgé de 19 ans, fils aîné du militant Bororo Aissa, détenu dans la prison de Mnéa de Ghardaia, sur la base de graves accusations arbitraires fabriquées de toute pièce.

Ces arrestations qui reposent sur des dossiers fabriqués par l’administration algérienne entrent dans le cadre d’une politique systématique menée par le pouvoir algérien afin de bâillonner et et de contraindre d'autres militants à se taire et cesser de dénoncer les pratiques racistes et les crimes contre l'humanité commis contre le peuple mozabite.
A l’occasion de ce 67 ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, nous enregistrons l’appel au secours lancé par le Dr Kameleddin Fekhar , dans lequel il demande l'intervention de M. Ben Ki-moon en tant que représentant des Nations Unies pour protéger le peuple mozabite Mzab contre les crimes contre l'humanité perpétrés par le régime algérien. Cet appel en direction des instances internationales a été la cause directe de son arrestation.

Le MAM exprime sa profonde reconnaissance à l'organisation Human Rights Watch pour avoir interpellé dans une lettre l'Etat algérien sur la question les détenus des At Mzab . Les autorités algériennes ont complètement ignoré cette interpellation et continuent de réprimer les militants et leurs familles. Nous remercions également tous ceux qui se sont solidarisés avec le peuple mozabites : Les députés européens, les organisations de défense des droits de l’homme, les organisations amazighes ainsi que tous les militants qui nous ont soutenu à travers le monde entier.

Nous appelons, à l’occasion, l’ONU dont la mission est de protéger les droits de l'homme dans le monde, à intervenir immédiatement pour libérer tous les détenus Amazighs et tous les prisonniers politiques, nous exigeons du Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies de nommer un délégué spécial pour la question des Amazighs du Mzab afin de prendre les mesures que la situation exige dans l’optique d’exposer devant le Conseil de sécurité les crimes commis et juger les responsables impliqués et protéger à l'avenir le peuple mozabite.


Maroc , le 10 décembre 2015
Le porte-parole officiel du Mouvement pour l'Autonomie du Mzab.
Khodir Sekouti




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu