John Kerry ignore qu'on parle d'autres langues que l'arabe en Algérie

04/04/2014 - 01:22

ALGER (SIWEL) — Le Secrétaire d’Etat américain, John Kerry, a achevé jeudi soir sa visite de deux jours en Algérie par la rencontre d'enfants fréquentant la boutique "Nike" de Dely Ibrahim à Alger, en se demandant pourquoi l'interprète parle en français et non en arabe...


Voici un extrait de la retranscription originale réalisée par le Bureau des programmes d'information internationale du département d'État des États-Unis :

SECRETARY KERRY: ...Let me just say to the kids here – let me come over here for just a sec. I understand you guys speak English, right? Who speaks English? How many of you speak English? One, two – not very many. Vous parlez anglais? Vous parlez francais? Arabique? Vous parlez pas? Vous parlez pas de tout? (Laughter.) Okay.
Well, let me just – can somebody translate to them? All right. Great. I just want to say when I was a kid, I played soccer. We call it soccer, not football.

INTERPRETER: (In French.)

SECRETARY KERRY: I didn’t know you were going to speak French to them. I thought you were going to speak Arabic to them.


Que nous avons traduit ainsi :
---
JOHN KERRY: ... Permettez-moi de dire aux enfants ici - laissez-moi venir ici juste une seconde. Je comprends que vous les gars parlez anglais, non? Qui parle anglais ? Combien d'entre vous parlent anglais ? Un, deux - pas très nombreux. "Vous parlez anglais ? Vous parlez français ? Arabique ? Vous parlez pas ? Vous parlez pas de tout ?" (Rires.)

D'accord. Eh bien, permettez-moi - quelqu'un peut traduire pour eux ? Très bien. C'est superbe. Je veux juste dire que quand j'étais enfant, je jouais au football. Nous appelons cela le soccer, pas le football.

INTERPRÈTE: (En français)

JOHN KERRY: Je ne pensais pas que vous alliez leur parler en français. Je pensais que vous alliez leur parler en arabe.
---

Etonnant de la part d'une ponte de la diplomatie, de la strétégie et de la géopolitique... que d'ignorer ou feindre ignorer qu'en Afrique du nord, les autochtones, majoritaires, ont une langue propre, Tamazight (le berbère). L'arabe, est une langue coloniale parlée par la minorité au pouvoir.

Ajoutons un autre quiproquos au sujet de la traduction, l'agence de presse d'état APS avait commis une bourde ce jeudi en faisant croire que John Kerry se réjouissait de la transparence du processus électoral de la présidentielle du 17 avril en Algérie...

Voici la dépêche de l'APS :
« Nous nous réjouissons de voir le processus de l’élection présidentielle (du 17 avril) se dérouler dans la transparence, aurait déclaré le secrétaire d'Etat américain. L’Algérie est un pays qui veille à l’épanouissement de son peuple et de sa société civile. »

Or John Kerry n'a pas exactement tenu de tels propos.
Dans la transcription publiée par le département d'Etat, les propos qui lui sont attribués arrivent en fin de discours.

La traduction réalisée par l'AFP, une vraie agence de presse, est proche de la version originale en anglais : « Nous attendons des élections transparentes et conformes aux standards internationaux, écrit l'agence française. Les USA travailleront avec le président que le peuple algérien choisira, pour dessiner l'avenir que l'Algérie et ses voisins méritent. Un avenir où les citoyens peuvent exercer librement leurs droits diviques, politiques et humains. »

wbw
SIWEL 040122 AVR 14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu