Italie / Plus de deux millions de vénitiens se sont exprimés pour l’indépendance de la Vénétie

26/03/2014 - 17:19

TREVIS (SIWEL) — Le 22 Mars 2014, à l’issue d’un référendum organisé sur le net consacrant la volonté de plus de 2 millions de vénitiens, la Vénétie a proclamé son indépendance de l'Italie. Les initiateurs du référendum en ligne est un groupe d’activiste réunis dans une organisation du nom de « Plebiscito.eu » ; une organisation qui se définie comme un soutien au droit des peuples disposer d’eux-mêmes. Après la grande réussite du référendum pour l'indépendance de la Vénétie « Plebiscito.eu » s’est dit déterminé à aider les autres régions d’Italie pour organiser la mise en œuvre de la révolution numérique. La Sardaigne a déjà annoncé son intention de prendre part à la révolution numérique et le projet est discuté dans le Frioul et en Sicile.


« Piazza dei Signori à Trévise » où les résultats et la déclaration d'indépendance de la Vénétie (PH/DR)
« Piazza dei Signori à Trévise » où les résultats et la déclaration d'indépendance de la Vénétie (PH/DR)
Malgré la réussite spectaculaire du référendum organisé en ligne pour l’indépendance de la Vénétie , l’évènement a été victime d’un black-out médiatique total. A l’unanimité, tous les médias européens se sont accordés à ignorer la volonté de la Vénétie alors que plus de deux millions de vénitiens se sont exprimés pour leur indépendance d’avec l’Italie.

Après 5 jours de consultation, 2 102 969 (deux millions cent deux mille neuf cent soixante-neuf) vénitiens se sont exprimés, dans un référendum mis en ligne par « Plebiscito.eu », en faveur de l'autodétermination de la Vénétie. La Vénétie se trouve au nord-est de l’Italie. Elle compte près de 5 millions d'habitants et dispose de 7 provinces : Venise, qui en est la capitale, Belluno, Trévise, Vicence, Padoue, Rovigo et Vérone, la célèbre ville de Roméo et Juliette.

Le 21 Mars 2014 à 19h, l’organisation « Plebiscito.eu » a rendu public les résultats ci-dessous :

Votes valides (suffrages valablement exprimés) = 2 360 235, représentant 63,23% des personnes habiles à voter.

« OUI » = 2 102 969, représentant 89, 10% des suffrages valablement exprimés.

« NO » = 257 266, soit 10,90% des suffrages valablement exprimés.

« NULL » (blanc) = 6 815, correspondant à 0,29% des suffrages valablement exprimés

Les organisateurs du référendum ont assuré qu’ils étaient disposés à mettre ces résultats à la disposition de l'État italien et de l'Union européenne. Ils ont également affirmé que les procédures, les méthodes et les résultats de l’évènement sont disponibles à tout contrôle du corps international légitime dans un contexte d'observation et de surveillance international tel que requis par les normes internationales et auxquels tous les Etats doivent légalement se conformer. Ils ont affirmé que le suffrage exprimé en faveur de la volonté du peuple de Vénétie à disposer de lui-même est massif et irréfutable.

Aussi, à l’issue de ce référendum organisé par « Plebiscito.eu » qui a opté pour l’usage de la révolution numérique pour défendre le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et contourner pacifiquement et démocratiquement les blocages étatiques, une foule immense s’est réunie sur la place « Piazza dei Signori à Trévise » où la déclaration d’indépendance de la Vénétie a été lue par Gianluca Busato, le président de « Plebiscito.eu », le groupe citoyen qui a organisé la consultation référendaire en ligne.

voir-dessous, la vidéo

La Déclaration d’indépendance de la Vénétie a fait une longue référence à l’Histoire millénaire de l’organisation originale et ininterrompue de la Vénétie qui avait su conserver sa liberté dans le cadre d’un pacte fédéral avec la puissante Rome antique et le sénat de Constantinople. Référence a aussi été faite à la République de Venise du VIIe siècle et au rattachement de la Vénétie à la nouvelle république italienne à la suite de l’émergence des Etats-nations en Europe.

Nous vous proposerons prochainement la traduction complète de la déclaration d’indépendance de la république de Vénétie.
Tôt ou tard, « l’Europe des Nations » devra céder la place à « l’Europe des peuples » car autant la première est artificielle et basée sur la négation de nombreux peuples marginalisés et niés dans leur existence au profit de Nations artificielles, autant la seconde est naturelle car elle correspond à la réalité historique des peuples et émane de la volonté de ces mêmes peuples : La Catalogne et l’Irlande en sont des exemple emblématiques. La Vénétie vient de leur emboîter le pas, d’autres suivront certainement le chemin de la liberté… affaire à suivre !

zp,
SIWEL 261719 MARS 14

sources:

http://video.corriere.it/veneto-indipendente-voci-militanti/0a11a540-b19f-11e3-a9ed-41701ef78e4b http://video.corriere.it/veneto-indipendente-voci-militanti/0a11a540-b19f-11e3-a9ed-41701ef78e4b






Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu