Invité à une conférence de presse à Paris, le vice-président du MNLA s’est vu « refuser » le visa par les autorités françaises.

03/12/2013 - 11:16

PARIS (SIWEL) — François Alfonsi, le député européen Corse et président du groupe d’amitié Euro-Amazigh, organise une conférence de presse, demain 4 décembre 2013 à 11h, autour du MNLA, au bureau du parlement européen à Paris. Trois personnalités politiques du MNLA étaient prévues, Moussa Ag Assarid, représentant du MNLA en Europe, Magdi Ag Bohada, chargé des relations extérieures au sein du MNLA et Mahamadou Djéri Maiga, vice-président du MNLA. Ce dernier ne sera finalement pas présent à la conférence de presse parce que les services consulaires français lui ont refusé le visa pour se rendre en France.


Sur invitation du député européen François Alfonsi à une conférence de presse à Paris, les autorités françaises à Ouagadougou ont refusé le visa à Mahamadou Djéri Maiga, vice-président du MNLA.(PH/DR)
Sur invitation du député européen François Alfonsi à une conférence de presse à Paris, les autorités françaises à Ouagadougou ont refusé le visa à Mahamadou Djéri Maiga, vice-président du MNLA.(PH/DR)
La conférence de presse organisée par le député européen François Alfonsi autour du MNLA et de la grave situation qui prévaut dans l’Azawad se fera sans le vice-président du MNLA, Mahamadou Djéri Maiga. Les services consulaires français à Ouagadougou ont opposé une fin de non-recevoir à la demande de visa déposée par le vice-président du MNLA.

L’invitation officielle, établie en bonne et due forme par un député de la plus importante institution européenne, en l’occurrence le parlement européen, n’a pas infléchi la position officielle de la France vis-à-vis du MNLA et prouve, si besoin est, le flagrant parti pris des autorités françaises contre le MNLA qui sera tombés dans les pièges tendus : servir dans la chasse aux dihadistes sans aucune contrepartie, accepter les faux accords de Ouagadougou, sans compter le silence complice des institutions françaises face aux exactions maliennes sur les civils, jusqu’à la dernière d’entre-elles jeudi dernier à l’aéroport de Kidal.

Il y a fort à parier que le tout nouveau « député » Hamada Ag Bibi, membre influent de Ansar Dine (reconverti en HCUA), bras droit du chef terroriste Iyad Ag Ghaly et non moins « élu » sur la liste de la formation politique du président IBK, aurait vu, sans aucun problème, son visa «accordé» par les autorités françaises.

Ainsi va la politique étrangère de la France : toujours avec les criminels, les dictateurs et maintenant les islamo-terroristes ; toujours contre les peuples épris de justice, de liberté, d’égalité…

zp,
SIWEL 031116 DEC 13

En pièce jointe, l’invitation à la conférence de presse organisée par le député européen François Alfonsi.

conf_presse__parlement_europeen__mnla_francois_alfonsi.pdf Conf-presse_ Parlement Européen_ MNLA-François Alfonsi.pdf  (87.46 Ko)





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche