Investissement : l'allemand Siemens fournit la technologie ETCS à l'Algérie

11/09/2012 - 12:34

MUNICH (SIWEL) — Dans un communiqué de presse publié ce mardi, la joint venture ESTEL Rail Automation, détenue par la firme allemande Siemens et la société algérienne SNTF (Société Nationale des Transports Ferroviaires), a remporté un contrat pour la fourniture de systèmes de signalisation et de télécommunication pour la nouvelle ligne ferroviaire devant relier Djelfa à Laghouat.


Trains de la SNTF (PH/DR)
Trains de la SNTF (PH/DR)
Le client ayant émis cet appel d'offre est l'ANESRIF (Agence Nationale d'Etudes et de Suivi de la Réalisation des Investissements Ferroviaires).

« Ce suivi sur l'ordre garantit notre position de leader sur le marché algérien, où Siemens a réalisé plusieurs commandes pour les Chemins de fer nationaux algériens. Pour nous, c'est un grand vote de confiance dans notre technologie et notre service », a déclaré Jochen Eickholt, PDG de Siemens Business Unit Rail Automation.

Le volume de commandes pour Siemens est d'environ 68 millions d'euros. La mise en service est prévue pour l'automne 2015.

L'accord comprend également l'équipement du centre de contrôle des opérations de Djelfa et la formation du personnel à l'utilisation des nouvelles technologies.

Rappelons que Siemens a déjà fourni des systèmes de signalisation ETCS (European Train Control System) pour les sections de Boughezoul après M'Sila et Tissemsilt et de Mecheria à El Bayadh ainsi que pour la ligne la plus importante du fret ferroviaire en Algérie, entre Senia et la ville portuaire d'Arzew.

D'ici à 2014, l'Algérie investira quelques 20 milliards de dollars dans le développement du transport ferroviaire.

Le gouvernement algérien investit partout sauf en Kabylie, victime d'un sabotage économique depuis l'indépendance.
A titre d'exemples, citons le cas du trançon de 7 km de la ligne ferroviaire reliant Oued-Aissi à Tizi-Ouzou qui aura mis plus de 15 ans pour sa réalisation ainsi que celui de l'autouroute Est-Ouest, longeant les quelques 1200 km de côtes algériennes, sauf au niveau de la Kabylie, qu'elle contourne par le sud.

wbw
SIWEL 111234 SEP 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu