Intox ou menace ? le régime de Bouteflika compte interdire le rassemblement du MAK à Tizi-Ouzou

18/12/2012 - 15:54

TIZI-WEZZU (SIWEL) — En prévision de la visite de François Hollande en Algérie, le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK) a appelé à un rassemblement, demain 19 décembre à Tizi-Ouzou. Le MAK reproche au gouvernement français son soutien à « un régime criminel qui programme notre disparition en toute transparence » et appelle la France officielle à être « en accord avec ses propres principes ». D’ores et déjà, le régime algérien fait circuler dans les universités de Kabylie et plus particulièrement dans la région de Tizi-Ouzou, une rumeur selon laquelle le rassemblement sera interdit et réprimé si nécessaire. Le MAK a quant à lui maintenu son appel et prévient le régime algérien contre toute répression.


Dispositif policier pour empêcher la marche du MAK à l'occasion de Yennayer 2962.PH/DR
Dispositif policier pour empêcher la marche du MAK à l'occasion de Yennayer 2962.PH/DR
L’appel a été affiché dans les universités de Kabylie, à Tizi-Wezzu, Vgayet et Tuvirett. Il a également été publié dans les sites kabyles autonomistes ou proches des autonomistes et a été relayé via les réseaux sociaux. Le Mouvement autonomiste kabyle est le seul mouvement politique à avoir eu le courage d’appeler la population à protester contre la caution que s’apprête à apporter François Hollande au régime de Bouteflika.

L’appel, d’une franchise politique qui contraste avec le discours politique kabyle employé jusque-là vis-à-vis des responsabilités partagées entre la France officielle et l’Algérie officielle, a suscité la colère du régime algérien qui a mobilisé ses relais locaux pour faire circuler la rumeur selon laquelle le rassemblement de protestation du MAK sera interdit et réprimé si nécessaire ; tant il est vrai que la visite de François Hollande en Algérie représente un gage de respectabilité pour le régime algérien. Contacté par Siwel, le Mouvement autonomiste kabyle a prévenu le régime algérien contre toute tentative de répression dont il assumera l’entière responsabilité.

Le clan de Bouteflika s’apprête en effet à accueillir en grandes pompes le président français avec lequel il compte parader dans la capitale algérienne, devenue capitale de la culture arabe en 2007, avant de continuer la parade dans la capitale de la culture islamique 2011, fief du clan d’Oujda. La visite officielle du président français constitue l’occasion pour ce régime honnis de se redorer un blason terni par une décennie et demie de crimes, de corruption et de déni de liberté et de justice. Cette visite sera également l’occasion de prouver à la Kabylie et à toute l’Algérie que le caractère criminel et despotique de l’Etat algérien ne nuit en rien à sa « bonne réputation internationale » et ne constitue aucune entrave aux diverses échanges et accords commerciaux avec les pays étrangers, quand bien même, ces pays seraient symboliquement représentatifs de la liberté et des droits de l’homme.

zp,
SIWEL 181554 DEC 12

L'appel du MAK

RASSEMBLEMENT POPULAIRE À Tizi-Ouzou
Devant l’ancienne mairie
Le 19 décembre 2012 à 11h jeudi 6 décembre 2012


TIMANIT I TMURT N YIQVAYLIYEN
MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE DE LA KABYLIE

Conseil Régional de Tizi-Ouzou

Le président de la république française sera à Alger les 19 et 20 décembre. Sachant que le régime despotique d’Alger ne doit son maintient que grâce à l’appui de la France officielle, il est temps que la France soit en accord avec ses propres principes et qu’elle cesse son soutien à un régime criminel qui programme notre disparition en toute transparence.

La France officielle, depuis le rêve de royaume arabe en Afrique de Nord de Napoléon III, pratique une politique arabe sur des terres Amazighes, à leur détriment. Elle s’est par ailleurs distinguée par un soutien, sans réserve, à tous les régimes totalitaires d’Afrique du Nord et tourne le dos aux Amazighs qu’elle tient, à juste titre, responsables de la décolonisation de leurs pays respectifs.

Les kabyles, sont en droit voire même en devoir d’exiger réparation de cet ancien état colonial qui continue de faire leur malheur en sacrifiant leurs droits en tant que peuple et en tant que nation sur l’autel des intérêts économiques. Un pragmatisme érigé en « real politique » qui ne travaille en rien la paix et encore moins le développement dans le monde.

A cet effet, le MAK appelle à observer un rassemblement, le 19 décembre à Tizi Ou-zou pour :

>> Dire non à la politique de deux poids deux mesures prônée par l’occident en général, et la France en particulier, en Afrique du nord.

>> Soutenir le peuple frère d’Azawad et dénoncer l’attitude injuste dont il est victime de la part de la communauté internationale.

>> Réitérer le droit du peuple kabyle à son auto-détermination.

Soyons nombreux.

Document joint

mak_rassemblement_f_hollande_tizi_1.pdf MAK-Rassemblement_F.Hollande_Tizi.pdf  (56.25 Ko)





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche