Insultes d'Ould Kablia contre la Kabylie : le MAK répondent au clan d'Oujda

10/11/2012 - 13:15

KABYLIE (SIWEL) — Suite aux insultes proférées contre la Kabylie par le ministre algérien de l'Intérieur, Daho Ould Kablia, ancien du MALG, membre du clan d'Oujda, qui a montré patte blanche devant Hillary Clinton, chef de la diplomatie US lors de sa dernière visite en Algérie, Ould Kablia, dans une tentative d'expliquer la concentration du terrorisme et les actes de vandalisme en Kabylie, a voulu porter la responsabilité au Peuple Kabyle qu'il accuse de soutien au terrorisme.

Dans une autre tentative de cacher les accointances du régime raciste algérien avec les groupes terroristes islamistes, il revend la thèse de la réconciliation nationale de Bouteflika, en accusant la région la plus laïque et la plus portée sur la démocratie d'islamisme. Le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK) réagit aux propos du ministre algérien en lui rappelant notamment qu'alors que toute l'Algérie avait voté FIS en 1991, la seule région où il n'a eu aucune voix était la Kabylie.

Yasmina Oubouzar, responsable au sein du MAK, estime dans cette déclaration que ces attaques sont un signe qui ne trompe pas sur la panique du régime quant à l'avancée du combat de la Kabylie pour son autodétermination.


Daho Ould Kablia n'a pas dérogé à la régle instituée par le pouvoir algérien, à savoir, la haine du kabyle. PH/DR
Daho Ould Kablia n'a pas dérogé à la régle instituée par le pouvoir algérien, à savoir, la haine du kabyle. PH/DR
Les feux de forêts, les innombrables bavures militaires, les tentatives de viols et les agressions de citoyens par des éléments de la gendarmerie ou de l’armée, les kidnapping, des faux barrages, les interdictions de prénoms amazighs et les rackets en tout genre ne semblent plus suffire au régime raciste d’Alger qui ne pardonne pas à la Kabylie son opposition farouche au dictat morbide de son arabo-islamisme d’importation; voilà que les représentants de ce régime raciste, criminel, corrompu, cumulant en son sein les plus grosses tares qu’aucun gouvernement au monde n’avait réussit, avant lui, à rassembler, se met à l’insulte publique par la voix de voyous en charge de représenter officiellement un Etat : voilà un signe qui ne trompe pas !

Tout d’abord, il y a lieu de préciser que l’insulte volontaire du vizir Ould Kablia n’est pas une surprise en soi ! Elle dénote l’agacement d’un régime finissant et contrarié par la surprenante résistance de cette Kabylie à laquelle il n’a pourtant rien épargné : répression, terrorisme d’Etat, assassinat individuels et collectifs à l’arme blanche ou à l’arme de guerre, terrorisme, islamisme, banditisme, ruine de l’économie, ruine de l’école, insécurité …de 1962 à 2012, les plus puissants dissolvants qui auraient du faire disparaître le peuple kabyle ont été réunis mais la Kabylie résiste encore, et c’est précisément ce qui agace les occupants d’El Mouradia et c’est pourquoi le Vizir Ould Kablia accuse la Kabylie de faire le lit de l’islamisme et d’être l’alliée d’Al-Qaïda. Visiblement Ould Kablia est dans l’ignorance la plus crasse du ridicule d’une telle énonciation.

Sinon, pour le reste, les inversions de situations sont une marque de fabrique bien connue du régime raciste d’Alger. Ce régime criminel, unique en son genre, s’applique avec constance et acharnement à transformer les bourreaux en victimes ; une tache que la conjoncture internationale lui permet d’accomplir en toute quiétude, l’essentiel étant ailleurs, dans les vannes du Gaz et du Pétrole !!!

L'Algérie est le seul pays au monde à ériger ouvertement, et sans rougir, les tares en valeurs et inversement : une prouesse, restée à ce jour une exclusivité algérienne.

C’est ainsi que les terroristes qui ont endeuillé l’Algérie de plus de 200.000 victimes, mortes dans des conditions d’une incroyable sauvagerie, sont aujourd’hui blanchis et protégés par les institutions de l’Etat contre les éventuelles plaintes de leurs victimes ! Le terroriste est dédommagé, absout de ses crimes, protégé et promu par l’Etat tandis que la victime doit faire profil bas face à son bourreau qui se pavane librement, sous son nez, sous la protection de l’Etat, et à son détriment !

Mais qui a donc fait cela en dehors de l’Algérie ?

L’Algérie est le seul pays au monde où les criminels, les voleurs et les assassins sont élevés aux rangs de héros et où les héros sont inlassablement traqués, poursuivis et assassinés allant parfois jusqu’au séquestre de leurs cadavres…c'est que le mal est profond!

Ould Kablia, comme ses misérables prédécesseurs, cherche à faire exploser la Kabylie parce que c’est justement le bastion incontestable de la démocratie et de la laïcité. Et pour ce faire, ce Vizir tente de la salir avec les tares concoctées par son régime en la faisant passer pour une région qui fait le lit de l’islamisme et d’Al-Qaïda ! Une grossière manipulation de l’opinion publique qui trouve son autre équivalent dans la manipulation de l’information sur l’Azawad où pour combattre les touaregs du MNLA, l’Algérie impose à la table des négociations les terroristes d’Ansar Dine en les présentant comme des interlocuteurs incontournables, et comble de l’infamie, les seuls représentants des touaregs…il faut avoir le culot de le faire et les seuls à ne pas rougir de ce genre d’énormités, ce sont les officiels algériens !

Ould Kablia est venu provoquer la Kabylie dans la chaire de ses enfants mais il devrait maintenant savoir qu’insulter nos martyrs, exécuter notre jeunesse, mettre le feu à la Kabylie, y loger ses terroristes, ses repentis et ses casernes de gendarmes ou de militaires ne changera rien à la position de la Kabylie. Elle ne donnera jamais sa voix aux traîtres et aux criminels de l’Etat raciste d’Alger et ce ne sont pas les « cautions démocratiques » d’une opposition désavouée qui changeront la donne.

Nous rappelons au Vizir ce que 2001 signifie pour la Kabylie : 2001, c'est le printemps noir qui a vu la vie de notre jeunesse fauchée par les balles de vos assassins, 2001, c'est le point de départ de la décolonisation de la Kabylie, 2001, c'est le début de la mise à la porte de votre idéologie macabre et de votre gouvernance mortifère! 2001, c’est le début de la mise à nu de votre fourberie et de votre extraordinaire capacité de nuisance!!!! 2001, c'est une date gravée en lettre de sang comme étant la date du début de VOTRE FIN en Kabylie.

Certes vous maniez le mensonge, le meurtre, la trahison, le vol et la corruption à la perfection, mais aujourd’hui, personne n’ignore l’action gouvernementale algérienne dans la manipulation du terrorisme, y compris les partenaires économiques avec qui vous signez de juteux contrats mais qui, en aparté, s’empressent d’exprimer le plus profond dégoût que vous leur inspirez. Le monde fait aujourd’hui semblant de ne rien savoir, mais qui ne sait pas que derrière le terrorisme islamique en Afrique du Nord et dans le Sahel, il y a les terroristes en costumes trois pièces d'El Mouradia. Hier derrière le GIA et le GSPC, aujourd’hui derrière Al Qaida, Ansar Dine ou tout groupe islamo-terroriste sévissant toujours contre les populations, jamais contre les intérêts des Etats auxquels ils sont soi-disant opposés.

Un jour ou l'autre, quels que soient vos moyens, vos armes et vos ressources, nous viendrons à bout de vous!

Souvenez-vous monsieur le Vizir, qu’avant vous, avant votre Ben Bella qui vociférait ses 3 « nahnu arabe », « nahu arabe », « nahnu arab », d’autres avaient décidés que l’Algérie, c’était la France. A vous, comme à vos semblables, nous vous disons que l'Algérie sera plurielle, multiple, riche de son passé et solidement ancrée dans ses racines amazighe ou bien l'Algérie ne sera pas. Nous vous en en faisons le serment par notre ancestral Jma3 liman.

akken qqaren imezwura: i terja rrekva d tarusi

Quant aux Bachaghas des temps modernes, il ne reste plus grand-chose à dire hormis un ultime « honte à vous ! »

Pour le MAK

Yasmina Oubouzar, porte parole à l’étranger


aai/wbw
SIWEL 101315 NOV 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche