Insécurité et terrorisme en Kabylie : « une stratégie de normalisation par la terreur » estime le MAK

15/08/2011 - 17:50

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Des dirigeants du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie ont indiqué que les attentats terroristes perpétrés en Kabylie entrent dans une « stratégie de normalisation de la région par la terreur ».


Bouaziz Aït Chebib en conférence à Tizi-Ouzou (PH/Siwel)
Bouaziz Aït Chebib en conférence à Tizi-Ouzou (PH/Siwel)
« La barbarie a encore frappé la Kabylie en plein cœur. Cet attentat est la continuité de la stratégie de normalisation par la terreur. L’insécurité entretenue et instrumentalisée par le pouvoir algérien vise à contraindre le peuple kabyle à le soutenir contre un "terrorisme résiduel" qui n’est nuisible que dans notre région », a affirmé Bouaziz Ait Chebib lors d'une conférence pour les militants autonomistes, animée conjointement avec mouh tahechat dans la matinée de lundi sur invitation de la coordination MAK de Ain El Hammam.

Le conférencier à néanmoins précisé que « conscients de la légitimité de leur cause et de la justesse de leur combat, les kabyles n’abdiqueront ni devant le chantage sécuritaire ni devant la situation soci-économique des plus tragiques. Ils sont résolus à faire aboutir leur revendication dans l’union et la dignité ».

Dans la même optique, Bouaziz Ait Chebib et après avoir développé les contours du projet pour l’autonomie de la Kabylie, a qualifié le « désordre  »régnant à Tizi-Ouzou et les mouvements de contestations sociales comme « des troubles qui s’inscrivent dans la perspective des prochaines législatives 2012, de la révision constitutionnelle et de l’état de santé du pseudo-président de la République ».

« Le MAK apporte son soutien aux villageois qui souffrent de la pénurie d’eau dans une région qui regorge des ressources hydriques extraordinaires. Il dénonce le laxisme du pouvoir qui ne se soucie guère du calvaire quotidien des citoyens pendant et après la grève des transporteurs », a-t-il dit.

Pour les membres du MAK, « ces coups de force que prépare Alger pour faire avaler la pilule de réformes de façade même en terre kabyle, visent à assurer la survie de l’oligarchie au pouvoir depuis 1962 ».

Les deux conférenciers ont ensuite abordé le report du congrès du MAK motivé selon eux dans le souci de le tenir dans les meilleures conditions possibles. A cet effet, ils annoncent que les préparatifs vont à bon train. « Les tentatives de déstabilisation du mouvement sont vouées à l’échec devant la détermination, la maturité et la vigilance de nos militants ».

uz/bbi
SIWEL 151750 AOUT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu