Insécurité à Tamda: les étudiants et les fonctionnaires ferment le campus universitaire

05/04/2015 - 11:12

TIZI WEZZU (SIWEL) — Le campus universitaire de Tamda est fermé ce matin par les étudiants et les fonctionnaires qui protestent pour la énième fois contre l'insécurité qui y règne depuis longtemps dans l'indifférence totale des autorités concernées.


Insécurité à Tamda: les étudiants et les fonctionnaires ferment le campus universitaire
En effet, selon des étudiants et des syndicalistes, le Wali, premier magistrat de la wilaya (commis de l'Etat algérien à Tizi Ouzou) a tenu des propos irresponsables selon lesquels on comprend clairement que le régime raciste d'Alger fait payer à la Kabylie sa revendication de départ de la gendarmerie durant les événements tragiques du printemps noir de 2001.

Ainsi, le Wali de Tizi Ouzou avance: "vous voulez le départ de la gendarmerie, vous avez eu l'insécurité." Selon toujours ce dignitaire du système colonial algérien : on ne peut pas implanter un commissariat à Tamda pour des raison de sécurité. Les policiers ont besoin d'être sécurisés par un campement militaire ou une brigade de gendarmerie".

Le pseudo-premier magistrat de la Wilaya de Tizi Ouzou se soucie de la sécurité des policiers algériens et s'en fout de celle des étudiants et des fonctionnaires kabyles.

La sécurité de la Kabylie ne peut être assurée que par les kabyles eux-dans le cadre d'un Etat kabyle.

cdb,

SIWEL 051020 AVR 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu