SIWEL | Agence kabyle d'information

Infiltration et dénigrement du MAK : Brahim Merad, le préfet (wali) de Tizi-Ouzou, réuni les Maires à ce sujet

31/03/2016 - 13:10

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Nous apprenons de source sure, que le préfet Brahim Merad a réuni les maires de Tizi-Ouzou pour avoir avec eux une discussion sur le MAK et sur les moyens à mettre en oeuvre pour arriver à briser ce Mouvement.

Après l'organisation et le financement de la petite délinquance pour la déguiser en "citoyens" volontairement organisés "contre le MAK", le préfet Merad cherche à présent des volontaire pour infiltrer le MAK et d'autres pour gérer les campagnes de dénigrement des principaux responsables du MAK et du GPK


A gauche, le préfet algérien Brahim Merad qui cherche des "volontaires" pour infiltrer le MAK et gérer les campagnes de dénigrement sur le net; A droite, capture d'écran de l'unique article du dernier site "d"information" algérien (PH/DR)
A gauche, le préfet algérien Brahim Merad qui cherche des "volontaires" pour infiltrer le MAK et gérer les campagnes de dénigrement sur le net; A droite, capture d'écran de l'unique article du dernier site "d"information" algérien (PH/DR)
Au cours de cette dernière rencontre, le préfet Brahim Merad, premier représentant de l'Etat algérien à Tizi-Ouzou, a demandé aux Maires convoqués à cette réunion de trouver des "volontaires" qui pourront efficacement "infiltrer le MAK "et mettre à la disposition du Mouvement kabyliste certains moyens logistiques (impressions de tracts, tirage de drapeaux etc) dans le but de découvrir la méthode employée par le MAK pour préparer et réussir ses marches. Le but est de saboter coûte que coûte les prochaines marches du MAK le 20 avril 2016 à Vgayet, Tizi-Ouzou et Tuvirett.

Nos sources nous ont également indiqué que Brahim Merad avait informé les P/APC (ndlr, les maires) qu'une campagne médiatique de dénigrement et de déstabilisation sera conjointement mené dans les journaux, sur les sites et les réseaux sociaux mais qu'il a besoin de "volontaires kabyles" pour ça car eux seuls peuvent écrire répondre en kabyle dans les commentaires.

La campagne de dénigrement aura pour but de porter atteinte à la réputation, à l'honneur et la dignité des principaux responsables du MAK, de charger leurs personnes d'un maximum de calomnies odieuses de manière à salir le MAK et ses responsables mais aussi et surtout de manière à les désigner comme les cible privilégiées du nationalisme arabo-islamique.

Il est à rappeler que la presse arabophone, à l'image des journaux "Echourouk" et "Ennahar" s'y attellent déjà depuis longtemps. Certains sont allés jusqu'à abuser de la confiance et de la naïveté de la vieille maman de Ferhat Mehenni qui, à plus de 83 ans, a été obligée de prendre sa canne et d'aller faire la tournée de la presse kabyle pour démentir des propos qu'elle n'avait jamais tenu ...

Cela étant dit, et pour confirmer les consignes "de calomnies" du préfet colonial Brahim Merad, il convient effectivement de signaler que certains sites viennent tout juste d'être crées à cet effet, à l'image de celui qui se donne le nom usurpateur de Kabylie Tamazgha et qui, à ce jour encore, n'a produit qu'un seul et unique article totalement ridicule et concernant une soi-disant légalisation par Ferhat Mehenni des mariages homosexuels en Kabylie.... C'est dire ! Il est flagrant que l'unique article de ce blog vise à déchaîner contre le MAK la violence des sectes arabo-islamistes rien qu'en les "chatouillant" sur des questions ultra sensibles qui relèvent pour eux d'une obsession aussi mortelle que dévastatrice...

Pour contrer le MAK, le pouvoir colonial algérien est dans l'obligation de mobiliser toutes ses cartes en même temps, autrement dit : user de la répression et de l'intimidation sur les militants et les sympathisants du MAK; utiliser tous ses bachaghas en épouvantails; obliger les partis à base kabyles d'exhiber leur hostilité au MAK et à désigner publiquement leurs frères comme des "moutatrafines", justifiant ainsi et par avance leur répression; mobiliser les mosquées et les mouvances islamistes, toutes catégories confondues; organiser et financer des bandes de voyous pour "agresser" le MAK dans ses manifestations publiques: demander l'aide des maires de Kabylie pour trouver des "volontaires" aussi bien pour infiltrer le MAK que pour gérer les campagnes de dénigrement du Mouvement et de ses responsables...

Eh bien si le pouvoir colonial algérien est dans l'obligation de mobiliser tout cet arsenal pour combattre le MAK et le GPK, c'est qu'il sait pertinemment que ces derniers sont dans la légalité la plus absolue. Le MAK et le GPK revendiquent effectivement le droit légitime et reconnu à un référendum d'autodétermination pour la Kabylie, et ce, conformément au droit et aux lois internationales ratifiées par l'ensemble des Etats membres de l'ONU, à commencer par l'Etat algérien lui-même.

A l'inverse de l'Etat algérien, le MAK et le GPK sont dans une démarche politique résolument pacifique et en tous point conforme aux lois internationales ... tout le monde ne peut pas en dire autant !

cdb/zp,
SIWEL 311310 MAR 16




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu