Incendies en Kabylie: les feux de forêts se poursuivent et ravagent plusieurs localités de Tizi-Uzu

25/09/2012 - 13:53

AT VU YUSEF (SIWEL) — La commune d’At Vu Yusef (ex Abi Youcef) a vécu ces dernières 48 heures un véritable enfer. Les incendies qui ont dévasté son territoire avaient commencé samedi dernier du côté du village At Mahmud dans la localité voisine d'Akvil.


Kabylie: solidarité citoyenne à At Vu Yusef.
Kabylie: solidarité citoyenne à At Vu Yusef.
La commune d’At Vu Yusef, qui a vécu ces dernières 48 heures un véritable enfer, a faillit être réduite en cendre, si ce n’était la solidarité citoyenne. Les incendies qui ont dévasté son territoire avaient commencés samedi dernier du côté du village At Mahmud, dans la localité voisine d'Akvil. Les citoyens, avec le concours des quelques éléments de la protection civile, ont peiné à maîtriser le feu sans pour autant réussir à l’éteindre complètement, faute de moyens adéquats.

Le lendemain, aidé par le vent, le feu s'est déplacé très rapidement pour toucher plusieurs villages de la commune d'At Vu Yusef. Durant la matinée, la population et les pompiers, en nombre insignifiant, et dotés de moyens dérisoires, ont tenté de maîtriser le feu et y ont plus ou moins réussit. Néanmoins, dans la soirée, toujours avec l'aide du vend, le feu s'est très vite propagé aux localités d’At Abdella, Taxlijt, Tavuhsent, Tala-Umalu et Tacekkirt, qui ont été, à leur tour, ravagées par les flammes. Plusieurs habitations ont été touchées et une dizaine de personnes asphyxiées ont dû êtres évacuées à l’hôpital d’Asqif (ex Michelet, ex Σin Lhemmam).

Comme à l’accoutumée, le pire a pu être évité grâce à la mobilisation citoyenne car les communes de Kabylie sont dépourvues de tous moyens logistiques et humains, malgré le fait qu’elles soient détenues par des formations issues de la région. En effet, la commune d’At Vu Yusef, détenue par une majorité RCD, tout comme les localités avoisinantes n’a pas pu faire face au désastre ; ces dernières ne bénéficient pas des moyens adéquats pour parer aux urgences. Cela s’est vérifié à maintes reprises, et en derniers lieu, lors des intempéries de l’Hivers dernier. En d’autres termes, pour reprendre les termes d'un volontaire venu d’une localité voisine «quelle que soit la formation politique et quelle que soit la bonne volonté des individus occupant les mandats communaux, les pouvoirs et les moyens qui leur sont conférés ne sont que de la poudre aux yeux. Dans la réalité, ils n’ont aucun pouvoir, aucun moyen, ni aucune possibilité de venir en aide à une population que l'on martyrise sous leurs yeux impuissants ».

Fort, heureusement, les dizaines de jeunes venus des localités limitrophes ont paré à l'indigence volontaire de l’Etat, théoriquement en charge de la protection des populations civiles.
Il y a lieu de souligner que les pompiers de Larevεa N’At Iraten sont également venus à la rescousse de la région sous-équipée et l’un d’entres-eux a dû être évacué à l’hopital. Grâce à la solidarité légendaire du peuple kabyle, la population de la commune d'At Vu Yusef a pu prendre le dessus sur des incendies gigantesques dans l'indifférence totale des pouvoirs publics.

Par ailleurs, un citoyen du village d’At Abdella nous a informés que, dans la matinée d’hier, des gendarmes, « venus avec leurs clashs », ont été refoulés par les habitants de son village qui ne « voyaient pas l’utilité de leur déplacement, et encore moins munis de leurs clashs ». « S’ils étaient venus avec des extincteurs, on aurait compris », termine avec humour notre interlocuteur.

zp,
SIWEL 251353 SEP 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu