Imzizou (Fréha) : L'imam salafiste plie bagages

12/07/2013 - 15:48

IMZIZOU (SIWEL) — Comme exigé par l’ensemble des habitants d’Imzizou, dans la région de Fréha, le deuxième Imam salafiste de leur village imposé par la direction des affaires religieuses du pouvoir central d’Alger a fini par céder à la décision souveraine du comité de village.


Les Kabyles sont déterminés à fermer la voie devant les salafistes du pouvoir. PH/DR
Les Kabyles sont déterminés à fermer la voie devant les salafistes du pouvoir. PH/DR
L’imam qui prêchait la haine et le salafisme , comme son collègue d’ailleurs, est parti jeudi soir avant l’expiration de quelques heures seulement de l’ultimatum donné par le comité de village. L’imam radical, qui voulait imposer un islam étranger à celui qui se pratiquait à Imzizou depuis des siècles, a voulu dans un premier temps tenir tête aux villageois. Sans la retenue et la sagesse des anciens du village, cet énergumène aurait été délogé manu militari par les jeunes du village en colère.

Juste après le départ du deuxième imam du village d’Imzizou, une scène de liesse a eu lieu dans la région de Fréha. « Le comportement de cet imam d’un niveau d’instruction très limité a suscité l’inquiétude de tous les villageois. Il voulait nous imposer un islam comme celui des Talibans en Afghanistan, alors qu’au village nos anciens et quelques jeunes aussi pratiquent, depuis la nuit des temps, leur religion sans faire de bruit et avec le respect total des autres et surtout des traditions et us Kabyles sans aucun problème. La tolérance est le principe de tous les villageois, mais les deux imams, celui de l’ancienne et de la nouvelle mosquée mènent un combat contradictoire à toute religion », nous dira une personne âgée du village Imzizou qui dit avoir arrêté de fréquenter les deux mosquées de son village depuis l’affectation de ces deux imams par la direction des affaires religieuses. « Maintenant je peux reprendre ma place à la mosquée. Dieu merci ces deux terroristes ne sont plus là », ajouta notre interlocuteur.

Notons que les habitants d’Imzizou ont manifesté jeudi dernier à la ville de Fréha pour exiger le départ des deux imams salafistes de leur village, suite à leurs comportement qui ne cessaient de provoquer la terreur et la division dans le village. Un nouvel imam choisi par le comité du village sera désigné dans les prochains jours, selon un habitant d’Imzizou.

D’autres imams salafistes sont mutés ces dernières années dans les villages Kabyles par e pouvoir afin de mettre fin à l’esprit de tolérance te de paix qui règne dans région depuis la nuit des temps. Mais les villageois ne sont plus dupes. La Kabylie ne sera jamais soumise ni au dictat du pouvoir ni à son salafisme.

YI/tamurt
SIWEL 12 1548 JUIL 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu