Imceddalen (Maillot) : des chômeurs ferment l'agence pour l'emploi

24/05/2012 - 16:07

TUVIRET (SIWEL) — Une quinzaine de chômeurs de la commune d'Imceddalen (ex-Maillot) dans la commune de Tuviret (Bouira) ont cadenassée, mercredi matin, le portail de l'agence nationale pour l'emploi (ANEM), ultime action après avoir épuisé maintes tentatives quant à trouver pacifiquement une solution à leurs doléances.


Devanture d'une agence nationale pour l'emploi en arabe, kabyle et français (PH/DR)
Devanture d'une agence nationale pour l'emploi en arabe, kabyle et français (PH/DR)
C'est depuis dimanche dernier que le bras de fer entre de jeunes chômeurs et l'agence pour l'emploi avait débuté suite à une offre d'emploi d'agents de sécurité proposée par la société SPAS, filiale du groupe Sonelgaz, offre dont les conditions exigées sont jugées "exagérées" par ces demandeurs d'emploi.

La Société de Prévention et d'Action en Sécurité (SPAS), assure les missions de gardiennage et de surveillance des sites et infrastructures du groupe public algérien, Sonelgaz.

Parmi lesquels critères, l'on peut citer : le candidat doit avoir accompli son service national, il doit être soit un ancien militaire, ou ancien gendarme, ou ancien policier et doit avoir un niveau d'instruction de 2ème année secondaire (lycée).

Les contestataires avaient sollicité des différentes autorités locales des entrevues pour négocier mais l'ANEM se défend de n'être en rien responsable d’une telle situation, ni être en mesure de faire revoir les critères de recrutement qui sont du ressort exclusif de l'employeur.

Un représentant de la société SPAS a fini par se déplacer pour trouver un terrain d'entente quant à répondre aux doléances des postulants à cette offre d'emploi consistant à négocier à la baisse le niveau d'étude requis, ceci afin qu'ils soient en mesure d'occuper ce poste.
Cela s'était soldé par un échec car cela relève des prérogatives du groupe Sonelgaz.

Les jeunes désoeuvrés ont par la suite sollicité le maire de leur commune, ce dernier n’avait d'autre moyen d'agir que de les raisonner en leur disant qu'« il y’a des candidats qui méritent ce poste ». C'était au tour du chef de Daïra d'être joint, ce dernier les a recommandés au DOPS (Délégation à l'Ordre Public et à la Sécurité) mais le résultat fut vain.

Ce n'est qu'après cet énième refus que les chômeurs avaient décidé de passer à l'action en procédant à la fermeture de l'agence commerciale de Maillot pour attirer l’attention du Conseil d’administration de Sonalgaz. Ces jeunes jurent de continuer leur action jusqu’à ce qu'ils aient gain de cause.

En août 2011 déjà, une action similaire pour le même type de poste (agent de gardiennage) avait eu lieu à la même agence, l'employeur étant cette fois-là l'entrepreneur de l'autoroute Est-Ouest.

fa/wbw
SIWEL 241607 MAI 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche