Il a tenté de violer une jeune fille hier au CHU de Tizi Wezzu : Le fils d’un repenti arrêté puis relâché par les services de sécurité

25/12/2013 - 16:25

TIZI WEZZU (SIWEL) - Tout est permis pour les terroristes repentis. Un jeune de 25 ans a tenté hier de violer une jeune fille à l’intérieur du CHU Nadir Mohamed de la ville de Tizi Wezzu. La victime a échappé de justesse à la folie de cet homme.


La jeune fille qui a été menacée avec une arme blanche par le fils d’un repenti terroriste a lancé des cris stridents et a réussi à alerter les agents de sécurité et d’autres fonctionnaires de l’hôpital de Tizi Wezzu.

Le malfaiteur, quant à lui, a pris la poudre d’escampette mais les services de sécurité qui ont été alertés l’ont arrêté moins d’une heure après les faits dans le quartier des genêts de la ville de Tizi Wezzu.

Le violeur a été présenté ce matin devant le Procureur de la République. A la surprise générale, il a été relâché sans aucune poursuite judiciaire et sans aucune explication. De source sûre, le violeur relâché n’est autre que le fils d’un ancien terroriste repenti de la région de Sidi Naâmane. Il est fort possible qu’il ait été libéré par les services de sécurité grâce au statut de son père qui est un ex-terroriste.

Comme tout le monde le sait, les repentis bénéficient non seulement de largesse mais aussi d’une impunité totale de la part des services de sécurité et de l’Etat algérien. Les ex-terroristes sont intouchables. Ils ont tous bénéficié d’un logement, d’importantes subventions financières, d’une pension à vie supérieure à celle des anciens maquisards et d’autres privilèges. Des ex-émirs sont devenus des importateurs et de grands investisseurs.

SourceTamurt,
cdb,
SIWEL 251625 DEC 13



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu