Ighram : des villageois ferment le siège de l’APC

24/01/2011 - 14:25

VGAYET (SIWEL) — Des dizaines d’habitants des villages Aït Salem et El-Mechta dans la commune d’Ighram, daïra d’Akbou, ont manifesté contre la marginalisation.


APC Akbou Ph. DR
APC Akbou Ph. DR
Les villageois ont pris d’assaut dans la matinée de lundi 24 janvier, le siège de leur Assemblée populaire communale (APC) pour crier leur colère et manifester leur ras-le-bol suite à l’exclusion de leurs villages de toute dynamique de développement dans le cadre du plan quinquennal 2010/2014.

S’estimant « marginalisés », ces villageois demandent aux pouvoirs publics leur part de développement pour notamment désenclaver leurs villages et améliorer leurs conditions de vie. Les protestataires se plaignent du manque de commodités dans leurs villages à l’image du gaz de ville, des routes praticables, etc.

Dans ces villages surplombant la ville d’Akbou, les habitants grelottent d’un froid de canard en période hivernale « dans l’indifférence des pouvoirs publics », affirment certains d'entre eux. Les villageois mécontents d’Aït Salem et El-Mechta ne croient du reste plus aux promesses sans lendemains des responsables locaux, et demandent "une réelle prise en charge de leurs doléances".

Dans le cas contraire, menacent-ils, "des actions plus radicales seront organisées dans les prochains jours".



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu