Hospitalisé, en catimini, depuis jeudi en France : Bouteflika quitte l'hôpital de Grenoble

15/11/2014 - 16:14

GRENOBLE (SIWEL) — Hospitalisé à la clinique d'Alembert, à Grenoble, sud-est de la France, depuis jeudi, Abdelaziz Bouteflika, 77 ans, a quitté la structure hospitalière ce début d'après-midi.


A 15 heures, la clinique d’Alembert de Grenoble, sous surveillance des CRS Français pour veiller à la sécurité du président algérien (Photo Le DL/Marc GREINER)
A 15 heures, la clinique d’Alembert de Grenoble, sous surveillance des CRS Français pour veiller à la sécurité du président algérien (Photo Le DL/Marc GREINER)
Un étage entier de la clinique a été réservé à son usage, toujours selon le quotidien régional. Une compagnie de CRS était en outre déployée vendredi après-midi autour du bâtiment et dans le quartier afin d'assurer la sécurité de Bouteflika qui s'est fait réélire pour un quatrième mandat en avril dernier.

Les raisons de son hospitalisation ne sont pas encore connues, mais le président algérien connaît des ennuis de santé à répétition depuis un ulcère hémorragique en 2005. Il a notamment été victime d'un AVC en avril 2013, qui lui avait valu une hospitalisation de deux mois et demi en France, à l'hôpital du Val de Grâce et des Invalides.

Ce transfert en secret du chef de l'Etat algérien a été donc révélé par la presse de l'Hexagone, au moment où la communication officielle algérienne fait la sourde oreille, en intimant aux télévision privées de taire l'information. Le cercle présidentiel a traité de charognards les médias qui ont donné l'information. Selon des confidences, Alger et Paris n'ont pas pu canaliser l'information, contrairement à séjours au Val De Grâce dont les autorités françaises, scéniques qu'elles sont, ont fait en sorte de faire un black-out total sur l'information de sa maladie.

wbw/aai
SIWEL 141704 NOV 14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu