Harcèlements policiers contre des participants à l’université d’automne d’une ONG à Oran

18/12/2011 - 19:22

ORAN (SIWEL) — Plusieurs participants à l’université d'automne de l'ONG italienne Cisp (Comité international pour le développement des peuples) qui se tient actuellement à Oran se disent victimes de harcèlements policiers dès l’ouverture de ses travaux.


Une délégation du CISP reçue à l'ambassade d'Algérie à Rome en 2009  (PH/ DR)
Une délégation du CISP reçue à l'ambassade d'Algérie à Rome en 2009 (PH/ DR)
Les appréhensions suscitées par cette université d’automne semble dictées par le thème choisi pour les débats : « Face aux bouleversements que subit le monde arabe, quel coût pour un changement en Algérie ? »

Des témoins ont indiqué à Siwel que la majorité des invités ont été soumis, sur place, à un interrogatoire démesuré par des éléments des Renseignements généraux (RG), portant sur la nature de leur activité et l’identité des participants.

Ceci conforte la tendance au durcissement affichée par le pouvoir algérien contre l’activité des ONG internationales, suite notamment aux mesures restrictives les visant qui viennent d'être votées par l'APN.

Plusieurs invités dont un grand nombre de militants politiques et associatifs kabyles devraient y intervenir sur la situation politique algérienne.

ma/bbi
SIWEL 181922 DEC 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche