Hachim Mohand Ouamer, membre du conseil national du MAK: Notre combat c'est pour l'indépendance de la Kabylie.

26/04/2015 - 01:32

TIZI WEZZU (SIWEL) - Lors de la marche historique de la Nation Kabyle, Hachim Mohand Ouamer, membre du conseil national du MAK a répondu aux questions d’un journaliste d’une chaîne libanaise. Ce dernier a posé deux questions à savoir ce que représente le 20 avril et l'objectif de la marche.
M.Hachim Mohand Ouamer a pris le temps de répondre. Siwel publie l’intégralité de son intervention.


" Les deux (02) dynamiques sont l'aboutissement de toute une série d'événements que l'on peut résumer par une situation conflictuelle quasi permanente entre la Kabylie et le régime d'Alger depuis 1962.Nous considérons que le compromis politique du 1er novembre 1954 avait été rompu par les tenants du système d'Alger, juste au lendemain de cette indépendance confisquée, en 1962, où il a n'a fait que remplacer la colonisation française.

La Kabylie subit donc une nouvelle colonisation. Le 20 avril constitue donc pour l'ensemble des Amazihges, d'une façon générale et pour nous Kabyles en particulier, une symbolique historique quant à l’éveil du peuple kabyle et à une prise de conscience collective.

Le 20 avril 1980 avait cassé cette chape de plomb que nous faisait subir le régime d'Alger et avait donc libérer toute une dynamique qui avait aboutit à cette revendication, des militants du MAK qui s'est métamorphosé lors de son 2eme congrès et de la conférence des cadres tenue le 24 janvier 2014 en un Mouvement pour l'Autodétermination de la Kabylie qui dans l'esprit de beaucoup de militants, il s'agit d'un combat pour l’indépendance de la Kabylie, d'ailleurs ce sont les slogans et les cris que nous entendons chez la majorité des jeunes qui constituent le gros des marcheurs.

Si vous me le permettez, je voudrai profiter de cette opportunité que vous m'offrez pour dire à ceux qui prétendent jouer les intellectuels, avec "des réflexions" qui ne mènent que vers une autre impasse, bien sûr un minimum de clarté et de démocratie est nécessaire, de nous rejoindre pour voir ensemble quelles sont les voies et moyens qui nous permettraient, par des voies pacifiques d'arriver à l’édification d'un état kabyle souverain, bien sûr en restant disponibles pour une solidarité assez large avec les autres amazihges et autres, pour quoi pas aller vers un grand ensemble nord Africain(vous me diriez que je rêve!) en respectant les souverainetés de chaque peuple.

Je voudrais aussi dire à certains aventuriers, qui ne cessent de polluer le climat politique kabyle, de mettre un terme à leurs agissements car tout le monde sait que ces aventuriers, ou ces opportunistes mangent dans tous les râteliers du système qui demeure leur objectif, pendant que le système en fait ses valets à dessin.

Vive la Kabylie libre et indépendante, le combat continue. »

Hachim Mohand Ouamer


SIWEL 260136 AVR 15



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche