Guerre contre les Amazighs Mozabites : Vaste élan de solidarité en Kabylie

09/02/2014 - 10:50

TIZI WEZZU (SIWEL) - La Kabylie n’est pas insensible au drame et aux dépassements que subissent les Amazighs Mozabites à Gherdaïa. Une onde de choc s’est emparée de toute la région suite à la diffusion des vidéos de lynchage de simple citoyens par des arabes et des policiers en civie. Un rassemblement, en signe de solidarité, est prévu mardi 11 février 2014 à 11h00 place de l’ancienne mairie de Tizi-Wezzu, a annoncé le un collectif de démocrates de différentes tendances politiques né pour soutenir le peuple Mozabite.


le 12 janvier 2014 à Tizi-Ouzou, lors de la marche du MAK, dédiée aux Mozabites et réprimée par le régime algérien. cette marche sera-t-elle tolérée ou également réprimée ? (PH/DR)
le 12 janvier 2014 à Tizi-Ouzou, lors de la marche du MAK, dédiée aux Mozabites et réprimée par le régime algérien. cette marche sera-t-elle tolérée ou également réprimée ? (PH/DR)
La Kabylie n’est pas insensible au drame et aux dépassements que subissent les Amazighs Mozabites à Gherdaïa. Une onde de choc s’est emparée de toute la région suite à la diffusion des vidéos de lynchage de simple citoyens par des arabes et des policiers en civie. Un rassemblement, en signe de solidarité, est prévu mardi 11 février 2014 à 11h00 place de l’ancienne mairie de Tizi-Wezzu, a annoncé le un collectif de démocrates de différentes tendances politiques né pour soutenir le peuple Mozabite.

« Quatre mois se sont écoulés depuis le début des événements de Gherdaïa, la situation ne fait qu’empirer de jour en jour. Plongée dans un climat d’horreur, la population de Gherdaïa fait face à la répression et la terreur. Tout le monde suit avec douleur et consternation l’actualité de ces tragiques événements annonciateurs d’assassinats parmi ce peuple pacifique, attaché à ses traditions ancestrales. Devant l’ampleur des événements et l’incapacité des autorités à trouver une solution qui ramènera la paix et la sécurité à Gherdaia, nous ne pouvons que nous poser la question sur les tenants et les aboutissants d’un tel embrasement. Cette situation chaotique traduit l’échec de la politique culturelle menée par nos gouvernants, car nous n’avons jamais appris à l’école », lit-on sur leur déclaration pour appeler les citoyens à se mobiliser.

« Il existe le droit à la différence, la liberté de culte, la diversité culturelle et linguistique. Le drame de Gherdaïa est le résultat d’une politique ségrégationniste et assimilationniste des gouvernants. Aujourd’hui, il est plus que jamais urgent de mettre fin à cette situation condamnable !! Face à ce déclin, le rassemblement du mardi 11 février 2014, a pour objectif de dénoncer et de condamner les actes commis contre la communauté Mozabite, à qui nous exprimons notre entière solidarité. Nous demandons l’application des lois de la République pour condamner les coupables des exactions, le retour à la paix et la satisfaction des revendications des familles des victimes ainsi que le respect des droits humains, pourtant ratifiés par l’Algérie », ajoutèrent les rédateurs de la déclaration qui signale qu’à l’issu de ce rassemblement des fleurs seront déposées sur le lieu du rassemblement en signe de solidarité à toutes les victimes du drame.

Siwel avec Tamurt



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu