Grève générale et répression à Sétif : le MAK dénonce l'anti-kabylisme institutionnel de l'Etat algérien

15/10/2014 - 10:44

AT BRAHEM (SIWEL) — Dimanche 12 octobre, la localité d’At Brahem (Daira d’At Wartiran –Setif) a été paralysée par une grève générale qui a touché même les établissements public. Les citoyens ont exprimé leur ras-le-bol devant la misère croissante, les injustices et l’anti-kabylisme pratiqué par les institutions de l’Etat Algérien au niveau du département de Sétif à l’égard des populations kabyles.


illustration d'Ali Farzat ( PH/DR)
illustration d'Ali Farzat ( PH/DR)
Dimanche 12 octobre, la localité d’At Brahem (Daira d’At Wartiran –Setif) a été paralysée par une grève générale qui a touché même les établissements public. Les citoyens ont exprimé leur ras-le-bol devant la misère croissante, les injustices et l’anti-kabylisme pratiqué par les institutions de l’Etat Algérien au niveau du département de Setif à l’égard des populations kabyles.

Au lieu de répondre aux revendications légitimes des citoyens qui réclament leur droit d’avoir une vie descente, les « pouvoirs publics » ont recouru à la répression en mobilisant la gendarmerie qui a déjà assassiné 127 kabyles durant le printemps noir.

Le MAK à travers son conseil régional de Vgayet-Setif-Jijel, condamne l’anti-kabylisme érigé en politique de développement par les autorités algériennes à l’égards des population kabyles de Setif, apporte son soutien indéfectible aux citoyens d’At Brahem et appelle l’ensemble des kabyles à se mobiliser le 18 octobre à Akbou pour dire : La kabylie n’abdiquera jamais, elle triomphera tôt ou tard de tous ses ennemis.

ya,
SIWEL 151044 OCT 14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche