Grève des transports : l'Anavad parle de « sabotage par le pouvoir »

19/07/2011 - 19:54

PARIS (SIWEL) — Dans un communiqué parvenu à Siwel, l'Anavad par la voix de son porte parole, Makhlouf Idri s'est exprimé à propos des grèves qui touchent les transports routiers de la Wilaya de Tizi-Ouzou.


Grève des transports : l'Anavad parle de « sabotage par le pouvoir »
Retraçant l'histoire des transports publics il fait remarquer que « depuis la libéralisation des transports au début des années 90, fourgons et minibus privés ont résolu le problème des déplacements quotidiens des citoyens kabyles ».

Il déplore qu'aujourd'hui « les sites servant de gares aux usagers soient devenus l’objet de convoitises immobilières ». De même qu'il déclare que cet intérêt est le motif du déplacement des stations en dehors de la ville. « Une telle délocalisation est pénalisante pour les usagers. »

L'Anavad par ailleurs déplore que toutes les actions engagées par les grévistes ne soient pas prises en compte.
Il soutient les transporteurs dans « leurs légitimes revendications qui prennent en compte avant tout les intérêts des usagers. »

L'Anavad s'indigne que « les plans d’urbanisme en Kabylie sont bâclés, la circulation est devenue un calvaire dans la plupart de nos villes. A cet état catastrophique des lieux, seule une autonomie régionale et une prise en main radicale des problèmes est en mesure de redresser la situation. »

uz
SIWEL 191954 JUIL11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu