Grève des transporteurs à Tizi-Wezzu : Manipulations et laisser-aller

17/06/2013 - 17:16

TIZI-WEZZU (SIWEL) — Depuis quelques jours, la ville de Tizi-Wezzu connaît un large mouvement de grève des transporteurs. Ainsi, les responsables du secteur ont décidé, d'une manière unilatérale, de déplacer les arrêts et d'arrêter une centaines de jeunes assurant la ligne allant de l'ancienne gare vers la nouvelle ville.


Cette situation expliquée par ces jeunes par le soucis de lobbies de commercialiser des bus, a mis en émoi ces jeunes qui ne comptent pas baisser les bras devant le dictat de l'Administration. Ainsi le plan de transport imposé à la ville des Genêts vise, selon ces jeunes, à éloigner les Kabyles des autres localités, notamment, des villages de la ville, d'où, ont-ils expliqué, la délocalisation de toutes les gares menant vers les villages à la sortie de la ville et obliger ainsi les voyageurs à dépenser plus pour rejoindre la ville.

Selon un jeune rencontré par le président du MAK, M. Bouaziz Ait Chebib, tous les transporteurs ont acquis leurs moyens de transport via les dispositifs Ansej et Cnac. Avec la suppression de ces lignes, ces jeunes vont tous se retrouver au chômage. Car, ces mêmes victimes accusent "des généraux d'êtres derrière cette tentative de supprimer ces lignes pour les fourgons. Pour ce ces jeunes, ces rois de l'import-import nous ont imposé leurs véhicules avant d'importer d'autres bus qu'il faut écouler au marché même avec la mise au chômage de centaines de jeunes.

Hier, ces jeunes ont procédé à l'occupation de la nouvelle gare situé en bas de la ville, où aucune commodité n'est assurée.

dm
SIWEL 17 1716 JUIN 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche