Grave agression d'un militant du MAK par des "indicateurs" connus à Azazga

22/04/2016 - 20:18

IΣEZZUGEN - Azazga (SIWEL) — Un militant du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK) , Massinissa Saidani, dit Gmatnegh-Massi, a été agressé à son retour de la gigantesque marche pacifique du MAK à Tizi Wezzu? par un groupe d'indicateurs connus dans la région d'Azazga


Grave agression d'un militant du MAK par des "indicateurs" connus à Azazga
Massinissa a été surpris par un groupe de "voyous-aristocrates" du régime colonial Algérien. Ces derniers ont d'abord tenté de l'intimider par ces termes : "ton drapeau, c'est le drapeau de Ferhat Mehenni !"; ce à quoi, en Kabyle et militant nationaliste convaincu, le patriote Massinissa a répondu : " non messieurs, ce drapeau est le drapeau du peuple Kabyle !".

Les "voyous-aristocrates", rentiers du régime colonial Algérien, lui ont répliqué : "On va te brûler toi et ton drapeau !" ; mais audacieusement, ce militant Kabyliste, qui ne remet jamais en question sa cause, répond : "Eh ben vas-y alors... moi je suis kabyle, je suis libre, je suis chez moi dans mon pays, ici je suis dans mon territoire; la Kabylie ! Tevghidh negh tugid". Les voyous du régime colonial l'ont alors violemment agressé avec des armes blanches !

Ils étaient tout un groupe, le deux seuls voyou de la bande qui ont été reconnus sont sont Selloum Samir et Cherif Akli. qui résident à Tizi Bouchen Bwadda. Selloum Samir conduit le véhicule Peugeot Partner immatriculé 15267-313-15

lr/zp/wbw
SIWEL 222018 AVR 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu