Ghardaïa : pour briser la solidarité entre deux fortes personnalités mozabites, Kacem Sofghalem est transféré, 270 Km plus loin, à la prison de Meneâa

10/03/2016 - 16:39

GHARDAIA (SIWEL) — A la veille de la visite de Ban Ki-moon en Algérie, le Dr Kameleddine Fekhar et Kacem Sofghalem, détenus politiques du Mzab, ont décidé d’observer une grève de la faim pour protester contre leur incarcération arbitraire et les conditions abominables de leur détention, subissant agression morales et sévices corporels.

Après Cinq jours de grève de la faim, les autorités pénitentiaires du camp de concentration de Ghardaia décident de séparer les deux grévistes de la faim pour briser la solidarité de ces deux fortes personnalités mozabites. Kacem Sofghalem est séparé, ce jour, du Dr Fekhar pour être envoyé à 270 Km de Ghardaïa, dans la prison de Menâa


Ghardaïa : pour briser la solidarité entre deux fortes personnalités mozabites, Kacem Sofghalem est transféré,  270 Km plus loin, à la prison de Meneâa
Comme il fallait s'y attendre, M. Ban Ki-Moon n’a pas soufflé mot de la condition dramatique des détenus politiques mozabites et s’est contenté de saluer le premier ministre algérien avec un «Azul» perçu par certains comme une grande victoire politique des peuples amazighs sur la dictature arabo-islamique de l’Etat algérien.

Pendant ces réjouissances à propos du Azul "révolutionnaire" de M. Ban Ki-Moon, près de 90 détenus mozabites croupissent toujours dans la prison de Ghardaïa, entassés comme du bétail et traités comme des moins que rien. Pour rappel deux détenus mozabites sont déjà morts en prison.

Source : Mouvement pour l'autonomie du Mzab (MAM), Salah Abbouna.

SIWEL 101639 FEV 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu