Ghardaia : nouveaux affrontements entre les communautés Mozabite et Chaamba

26/01/2013 - 13:03

GHARDAIA (SIWEL) — Des affrontements entre les communautés berbères et arabes de Ghardaia ont éclaté depuis jeudi dernier suite à l'agression d'un mozabite. Des affrontements ont été signalés entre les Mozabites de Bounourra et les Arabes de Sid Abaz, tandis que des lycéens de deux communautés se sont affrontés dans l'enceinte même du lycée Moufdi Zakaria. Hier, vendredi, des habitations appartenant à des Mozabites ont été incendiées dans le quartier de Melika.


Affrontements similaires à Berriane en mars 2009. (PH/DR/Archives)
Affrontements similaires à Berriane en mars 2009. (PH/DR/Archives)
Des sources locales, indiquent que de violents affrontements opposent les Arabes Chaambas du quartier Hadj Messaoud et les amazighs Mozabites du quartier Melika. Le quartier de Hadj Messaoud est essentiellement habité par des Chaambas et de quelques familles Mozabites, tandis que le quartier de Melika est essentiellement habité par des Mozabites. Des habitations appartenant à des Mozabites ont été incendiées vendredi à Melika. Hormis l'intervention des pompiers, il n'y a eu, pour l'instant, aucune intervention des forces de sécurités pour rétablir la sécurité des biens et des personnes. La ligue algérienne des droits de l'Homme a fait état d'au moins 3 blessés parmi les Mozabites.

Ce n'est pas la première fois que des affrontements éclatent entres les berbères Mozabites et les Chaambas qui se disent arabes. Les relations entre les deux communautés a toujours été problématique et la cohabitation relativement difficile.

En 2009, les deux communautés se sont violemment affrontées à Berriane, deux maisons appartenant à des Mozabites avaient été brûlées. une charte de paix entre les deux communautés avaient été élaborée mais elle est, semble-t-il, restée sans effet.

Par le passé, les Mozabites revendiquent la délocalisation des demeures des autres citoyens de la localité. Ils estiment que les Chaamba sont venus occuper une terre qui n'est pas la leur. La presse algérienne qui a rapporté l'événement n'a jamais fait état de ces revendications de la communauté amazighe du M'zab.

zp/wbw/aai
SIWEL 261300 JAN 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu