Ghardaia / L'Anavad dénonce le "Rwanda au Mzab"

08/07/2015 - 13:35

DIASPORA (SIWEL) — Dans une déclaration rendue publique aujourd'hui, l'Anavad, par la voix de son président Ferhat Mehenni, a dénoncé le «Rwanda au Mzab», affirmant que «Ghardaïa n’a été quadrillée par les «forces de sécurité» que pour mieux empêcher les Mozabites de se défendre face à des Arabes Chaambas chargés par Alger de massacrer le peuple amazigh du Mzab».

Le président de l'Anavad a estimé qu' «un Etat qui génocide est à démanteler avant qu’il ne mette tout le sous-continent nord-africain à feu et à sang». Le Gouvernement provisoire kabyle a en outre soutenu la demande de Kamel Eddine Fekhar adressée à l’ONU afin de mettre le Mzab sous protection internationale et a appelé «l’ONU, l’Union Africaine et l’Union Européenne à intervenir», rappelant que «15 morts en une journée, cela ne s’est jamais vu sur ce territoire».

Nous publions ci-après l'intégralité de la déclaration


ANAVAḌ AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA

URGENCE

LE RWANDA AU MZAB


C’est le « Rwanda au Mzab ». L’Algérie est en train d’exterminer le peuple Amzab. (Mzab). Ghardaïa n’a été quadrillée par les « forces de sécurité » que pour mieux empêcher les Mozabites de se défendre face à des Arabes Chaambas chargés par Alger de massacrer le peuple amazigh du Mzab.

Vivant sur une terre désertique dont ils ont fait une très belle oasis depuis plus de dix siècles, les Mozabites ne savaient pas que sous leurs pieds des trésors d’énergie étaient cachés. Leur riche sous-sol est très convoité par l’Etat algérien qui non content d’en exploiter le gaz et le pétrole dont il regorge tente depuis 2008 d’en expulser le peuple qui en est le propriétaire.
15 morts en une journée, cela ne s’est jamais vu sur ce territoire.

L’Anavad qui condamne ce crime contre l’humanité tient l’Etat algérien pour responsable de ces violences dont il est le commanditaire. Il appelle les instances internationales à une intervention urgente. Il soutient la demande de Kamel Eddine Fekhar adressée à l’ONU pour mettre le Mzab sous protection internationale. Le Gouvernement Provisoire Kabyle appelle l’ONU, l’Union Africaine et l’Union Européenne à intervenir.

Un Etat qui génocide est à démanteler avant qu’il ne mette tout le sous-continent nord-africain à feu et à sang.

Exil, le 08/07/2015
P/ L’ANAVAD,
Mas Ferhat Mehenni, président


SIWEL 081335 JUIL 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu