Ghardaïa « Il ne reste aux mozabites que l’espoir d’une intervention internationale avant qu’il ne soit trop tard »

24/01/2014 - 13:28

GHARDAIA (SIWEL) — Au lendemain de l’enterrement de Kebaili Blehadj, assassiné comme au moyen-âge avec un sabre, les mozabites se sont réveillé hier avec l’annonce de la mort d’un autre des leurs, Hadj Said Khaled, tabassé à mort par des groupes de châambas, puis par des éléments de la police algérienne qui se sont acharné sur lui alors qu’il était inconscient. Et pendant que les miliciens de la tribu arabe des châambas, massacrent, tuent, pillent et incendies les demeures des mozabites, la police et la gendarmerie algérienne arrêtent des dizaines de jeunes mozabites un peu partout, jet les poursuivent jusque dans les hôpitaux. C’est ce qu’indique la dernière déclaration du Dr. Kameleddine Fekhar que nous reproduisons dans son intégralité, sans y changer un mot ou même une virgule…comme l’ont fait certains de nos confrères en ligne.


Hadj Said Khaled Ben Aissa, tabassé à mort par des groupes de châambas, puis par des éléments de la police algérienne qui se sont acharné sur lui alors qu’il était inconscient (PH/DR)
Hadj Said Khaled Ben Aissa, tabassé à mort par des groupes de châambas, puis par des éléments de la police algérienne qui se sont acharné sur lui alors qu’il était inconscient (PH/DR)
Les mozabites en colère et en deuil profond... demandent l’intervention de la communauté internationales à sa tête les nations- unis pour leurs protection

Les tristesses des mozabites se poursuivent et ne finisses pas… une journée après les obsèques du jeune mozabite Kbaili Balhadj qui fut assassiné par les milices criminels des arabes de Ghardaïa qui activent sous la protection et les ordres des autorités algérienne qui n’ont lancé d ’accusation à personnes et n’ont arrêtée aucuns des agresseurs qui étaient venues par centaines qui saccageaient ,volaient ,agressaient librement dans le quartier mozabite de Touzouz au même moment de l’assassinat de Kbaili Balhadj.

Les mozabites endeuillés par la mort de ce jeune se sont réveillés ce matin avec l’annonce de la mort d’un autre jeune mozabite Hadjsaid Khaled 35 ans marié père de deux enfants, qui est resté sous surveillance médical dans état comateux pendant quatre jours après avoir été victime d’une agression sauvage le 19/01/2014 de la part des milices terroristes des arabes de Ghardaïa qui l’ont frappé par les bâtonnes, les pierres et différant armes blanches , puis ils l’ont laissés allongé par terre après que Khaled a perdu connaissance, et dans une évolution dramatique des chose des policiers se sont acharnés et l’ont tabassés alors qu’il était évanoui ??!! ce qui obligea sa familles à déposer une plaintes contre les policiers. En ce même moment la demeure de sa famille est pillée puis incendiée par ces même milices terroristes sans être arrêtés ni par les policiers ni par les gendarmes.

A rappelé que la famille Hadjsaid est parmi les familles victimes du terrorisme et le frère ainé du défunt Hadjsaid chikh fut assassiné par des groupes terroristes lors de la décennie noir dans les années 90….

Malgré cela la police raciste de Ghardaïa poursuit sa sale guerre quotidienne contre les mozabites et cela en arrêtant des dizaines de jeune mozabites un peu partout dans les hôpitaux , dans les voies publiques, et même dans leurs quartiers, puis la police les torture dans les commissariats de police et les obligent à signer des procès-verbaux et coller des accusations d’incitation aux activistes humanitaires et s’ils refusant ils leurs colles des accusations puis les présentent à l’appareil judicaire qui aussi complice et sous les ordres du pouvoir puis les mettent en prison…

Ces crimes contre l’humanité et la sale guerre raciste que mène le pouvoir algérien contre les pacifiques mozabites amazighs se poursuit sans relâche et au même temps déclenche une guerre médiatique sans merci contre tout ce qui ose dénoncer cette sale guerre qui se déroule dans le silence presque total de l’opinion nationale et internationale.
Il ne reste aux mozabites que l’espoir d’une intervention de la communauté internationale à sa tête les nations-unis pour la protection des mozabites avant qu’il ne soit trop tard.

Dr Kameleddine FEKHAR

Ghardaia le 23 janvier 2014

NDLR: Il est fort probable que le régime raciste algérien compte sur l’invraisemblable d’une telle situation pour s’en tirer à bon compte, tant il est difficile de nos jours de penser qu’un racisme de cette ampleur puisse s’exprimer au grand jour sans qu’il n’y ait aucune protestation en dehors des seuls concernés, les peuples amazighs.

SIWEL 241328 JAN 14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu