Gaya Izennaxen à Paris : "La Kabylie a toujours été le seul bastion de la laïcité en Afrique du Nord"

27/09/2014 - 18:51

PARIS (SIWEL) — Lors du rassemblement qui a été organisé ce samedi à Paris, sur le Parvis des droits de l'homme (Trocadéro), le ministre de la Culture au sein du Gouvernement provisoire kabyle en exil, Gaya Izennaxen, a lu un discours fort et poignant pour rendre hommage à Hervé Gourdel et a lancé un appel aux Kabyles pour "se souder autour du MAK et du GPK, pour permettre à la Kabylie de présider à son destin, pour lui permettre de protéger ses enfants, de protéger sa culture et ses valeurs".


Gaya Izennaxen, ministre kabyle de la Culture au sein de l'Anavad (PH/SIWEL)
Gaya Izennaxen, ministre kabyle de la Culture au sein de l'Anavad (PH/SIWEL)
Hommage à Hervé Gourdel

Un crime odieux vient d’être commis sur le sol de la Kabylie, Nous sommes profondément choqués.

Nous tenons à rendre ici hommage à Hervé Gourdel et nous nous inclinons devant sa mémoire, nos pensées vont à sa famille et à ses amis, nous savons pour l’avoir vécu nous mêmes combien est profonde leur douleur, nous la ressentons et nous sommes de tout cœur avec eux.

Le lâche assassinat d’Hervé Gourdel que nous condamnons avec la plus grande fermeté, nous interpelle. Il nous montre la face diabolique du régime algérien qui tente de voler le destin de notre nation et qui répand le venin salafiste sur notre territoire pour piéger notre droit à existence, la sécurité de nos enfants et leur avenir.

La Kabylie a toujours été le seul bastion de la laïcité en Afrique du Nord. Notre culture millénaire et nos valeurs qui nous servent de repères, nous donnent aussi la sagesse et le courage de demeurer un peuple pacifique et épris de liberté et de démocratie.

Les kabyles n’ont pas à se sentir coupables pour la simple raison qu'ils ne sont pas en charge de la sécurité de la Kabylie. et c’est justement là que réside notre drame. Tant que nous n’aurons pas le destin de la Kabylie entre nos mains, nous ne pourrons protéger ni nos enfants ni nos amis

Tant que la Kabylie restera entre les griffes de l’Etat maléfique arabo-islamiste algérien, il déversera encore sur elle toutes les barbaries, tous les fléaux, tous les crimes.

Notre combat pour la libération de la Kabylie du joug mortel d’Alger prend aujourd’hui tout son sens, Nous appelons les Kabyles à se souder autour du MAK et du GPK, pour permettre à la Kabylie de présider à son destin, pour lui permettre de protéger ses enfants, de protéger sa culture et ses valeurs.

Paris,
Le 27/09/2014

Gaya Izennaxen
Ministre de la Culture du Gouvernement provisoire kabyle en exil


wbw
SIWEL 271851 SEP 14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu