Fréha : des milliers de marcheurs réclament la délocalisation des casernes militaires

15/09/2011 - 13:47

FREHA (SIWEL) — Des milliers de personnes ont pris part aujourd'hui 15 septembre à la marche populaire à laquelle avait appelé la cellule de crise composée des représentants des comités de villages. Les manifestants exigent la délocalisation des casernes de la ville de Fréha et la condamnation des auteurs des tirs qui ont coûté la vie à Zahia Kaci, âgée de 55 ans et mère de 14 enfants.


Marche de Freha pour la délocalisation des casernes (PHOTO: DR)
Marche de Freha pour la délocalisation des casernes (PHOTO: DR)
La marche a débuté à 9 h 45 du lieu où Zahia Kaci a été abattue pour rejoindre la route nationale longeant la caserne des forces spéciales de l'ANP. Devant l'entrée principale de la caserne, la foule a observé une minute de silence pour ensuite se diriger vers le siège de l'APC de Fréha, situé au centre‑ville. Parmi les participants, des cadres du MAK ainsi que des élus locaux de Fréha et d'Aghribs.

« Délocalisation des casernes de la ville de Fréha », indiquait la seule banderole noire. Une banderole imposée par les habitants de la ville malgré les demandes de certains cercles proches du pouvoir de limiter les revendications à la demande de la vérité.

« Le combat se poursuivra jusqu'à la délocalisation des casernes de la ville », a t-il été déclaré devant le siège de l'APC. La marche s'est dispersée dans le calme. Tous les magasins de la ville avaient baissé leur rideau pendant la durée de la marche.

cc
SIWEL 151347 SEPT11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche