France : le CFCM condamne des inscriptions nazies de la mosquée Villeneuve-sur-Lot

20/11/2011 - 15:36

PARIS (SIWEL) — Le Conseil Français du Culte Musulman a condamné dimanche les inscriptions à caractère raciste qui ont été découvertes le samedi 19 novembre sur les murs de la mosquée de Villeneuve-sur-Lot par le personnel de la mosquée.


La mosquée de Villeneuve-sur-Lot vandalisée (PHOTO: DR)
La mosquée de Villeneuve-sur-Lot vandalisée (PHOTO: DR)
Le CFCM a qualifié ces actes d'« attentat criminel qui a visé une fois de plus une mosquée » et a exprimé sa profonde inquiétude face à la recrudescence de ces actes islamophobes.

Cette instance représentative du culte musulman a précisé que c’est le quatrième acte en l’espace de deux semaines, après ceux de Montbéliard (10 novembre), de Saint-Armant les Eaux (6 novembre) et Roissy-En-Brie (5 novembre), tout en exprimant son « total soutien aux responsables et aux fidèles des mosquées victimes de ces actes » et appelle les musulmans de France à « rester vigilants, dignes et sereins face à de telles provocations méprisables », souligne un communiqué de son président Mohammed Moussaoui.

Les faits ont été découverts à 7h30 par un membre du personnel de la mosquée. Les inscriptions « Islam hors d'Europe », une croix gammée et le chiffre 88, faisant référence à la huitième lettre de l'alphabet pour « Heil Hitler », ont été peints sur les murs. Une palette en bois a également été incendiée contre la porte d'entrée mais n'a provoqué que de simples dégâts. Une équipe d'investigation technique de la police a effectué des relevés et une bouteille « ayant pu contenir un liquide accélérateur du feu  »a été découverte sur place, a-t-on indiqué au parquet d'Agen. Le CFCM a salué la proposition de la préfecture du Lot et Garonne qui prévoit de multiplier les patrouilles de police et de gendarmerie autour des lieux de culte du département désirant la « généralisation de ce dispositif à toutes les régions à risque ».

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) est une association régie par la loi de 1901 destinée à représenter les musulmans de France, il est officiellement créé et soutenu par Nicolas Sarkozy en 2003, alors ministre de l'Intérieur. Le CFCM intervient dans les relations avec le pouvoir politique français, dans la construction des mosquées, dans le marché des aliments halal, dans la formation de certains imams et dans le développement de représentations musulmanes dans les prisons et dans l'armée française. Il essaye de coordonner les dates des fêtes religieuses. Pour ses détracteurs, le CFCM n'est pas une instance religieuse mais une instance à vocation politique, et donc bien loin d'assurer une représentativité correcte des musulmans de France.

uz/cc
SIWEL 201540 NOV 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu