Fermeture du siège de la daïra des At Ouaguenoun: les villageois en ont ras-le-bol du mépris des autorités locales

11/07/2013 - 16:12

TAOUININE BOUADDA (SIWEL) — Dans la région des At Ouagenoune, le village de Taouinine Bouadda a procédé, hier, à la fermeture du siège de la daïra. Exécdés les villageois dénonçaient l’absence de développement local dans leur villages et le mépris des autorités locales face à leurs doléances exprimées depuis plusieurs dizaines d'années.


Siège de la daïra des At Wagnun. PH/DR
Siège de la daïra des At Wagnun. PH/DR
Leur plate-forme de revendications affirme que cela fait plusieurs décennies que le village de Taouinine Bouadda réclame entre autre l’aménagement d’une aire de jeux , la construction et l’équipement d’un foyer de jeunes, la mise en place du réseau électrique pour les nouvelles habitations, l’élargissement et le revêtement routiers, en particulier le tronçon reliant Thiskart au village de Taouinine Bouadda, l’entretien des pistes agricole, le bétonnage des divers accès vers Taouinine Bouadda, ainsi que la couverture sanitaire qui constituent des urgences en attentes depuis bien trop longtemps. Les villageois ont également exigé que les logements de fonction de l’ex-école du village soient transformés en salles de soins.

Les villageois ont fait savoir qu’au lieu de dépenser des milliards à faire défiler des danseuses du ventre à Tizi-Ouzou pour un festival arabo-africain qui n’a rien à voir avec la région, les autorités locales seraient mieux inspirée de répondre aux doléances des citoyens qui les ont élus afin de garantir leurs droit élémentaires et non pas aller se pavaner à la maison de la culture alors que la jeunesse kabyle se suicide par dizaines, notamment en raison d’un chaumage endémique qui leur empoissonne la vie.

mel,
SIWEL 111622 JUI 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu