Ferhat Mehenni s'adresse aux Kabyles à l'occasion du 20 avril - texte intégral

20/04/2011 - 14:09

WASHINGTON (SIWEL) — Le chef de file des autonomistes kabyles et actuel président du Gouvernement Provisoire Kabyle, en visite officielle aux Etas-Unis a adressé à la Kabylie un message que nous publions dans son intégralité


Le message ci-dessous a été lu à la fin de l'itinéraire de chacune des trois marches qui se sont déroulées ce mercredi 20 avril à partir de 10h30 dans les 3 plus grandes villes de Kabylie : Vgayet (Béjaïa), TiziWezzu (Tizi-Ouzou) et Tuviret (Bouira) :

Ay atmaten, a Tiyessetmatin,

En ce 20 avril 2011, nous voici, une fois de plus, devant l’Histoire. 31 ans d’un combat identitaire ininterrompu et dix ans de lutte politique pour notre droit à l’existence en tant que peuple, ont jalonné notre parcours au quotidien durant toutes ces décennies. Le Printemps Berbère et le Printemps Noir ont fusionné dans cette date où la prison et le sang des blessés d'avril 80 ont cédé la place en 2001-2003 au sacrifice suprême. Le courage et la bravoure demeurent, chez nous, ces ressorts éternels de cette résistance légendaire kabyle qui suscite respect et admiration à travers le monde.

De Guermah Massinissa, à Farid Acid, en passant par les 125 autres martyrs, tous ceux qui sont tombés, y compris avant ou après eux, pour le seul crime d’être nés Kabyles, l’ont été pour notre dignité, notre liberté et notre droit à la vie. Nous nous inclinons avec déférence devant leur mémoire et leur faisons le serment de ne jamais les oublier.

Une plainte est déposée auprès de la Cour Pénale Internationale pour rendre justice à tous ces noms qui scintillent pour l’éternité dans le firmament de la Kabylie.

Tiyessetmatin, Atmaten,

Merci d’avoir répondu à l’appel du devoir collectif. Au moment où d’autres peuples prennent les armes pour faire chuter les régimes du déni et de l’oppression, nous ne pouvons que condamner avec la plus grande énergie, le pouvoir algérien qui soutient militairement le criminel Kadhafi contre son peuple. La liberté finira par triompher et le pouvoir assassin en Libye comme en Algérie tomberont inéluctablement et plus tôt qu’on ne le pense. Honte à Bouteflika et à ses généraux ! Leur heure viendra !

En attendant, la communauté internationale nous regarde. La Kabylie est au cœur de l’espoir de liberté du monde.

Nous sommes aussi ici pour dire tous ensemble haut et fort :

DEVANT LES HOMMES ET DEVANT L’HISTOIRE, NOUS DEMANDONS SOLENNELLEMENT, TOUS ENSEMBLE, LA TENUE D’UN REFERENDUM D’AUTODETERMINATION DE LA KABYLIE.

C’est un droit légitime pour nous en tant que peuple et c’est un devoir vis-à-vis des générations futures.

LA VICTOIRE EST PROCHE.

VIVE LA KABYLIE ! VIVE LE PEUPLE KABYLE !

GLOIRE A NOS MARTYRS !

A BAS LE POUVOIR ASSASSIN !

ULAC SMAH ULAC

Washington le 20 avril 2011

Ferhat Mehenni. Président de l’Anavad




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu