Ferhat Mehenni : « le changement du président par intérim du MAK est un acte responsable »

15/08/2011 - 15:42

PARIS (SIWEL) — Le président du Gouvernement provisoire kabyle Ferhat Mehenni a affirmé dans une déclaration adressée à Siwel que le changement survenu à la tête du MAK est « une décision politique des plus légitimes ».


Le président du GPK, Ferhat Mehenni (Crédits photo SIWEL)
Le président du GPK, Ferhat Mehenni (Crédits photo SIWEL)
« Ayant commis des actes contraires à sa mission, l’ex-président par intérim (Mohand Larbi Tayeb Ndlr) a été logiquement limogé. Cela relève de ma responsabilité. Quand des fautes graves sont commises, cela se sanctionne dans toutes les hiérarchies. Qu’il en demande les raisons (même s’il les connait largement) est compréhensible. Qu’il perde son sang froid en rendant public un communiqué que son propre Exécutif lui a refusé est en soi impardonnable. On ne peut se revendiquer de la démocratie quand on refuse de se plier à la décision collective », a affirmé M. Mehenni.

Indiquant que « l'ampleur prise par cette affaire sur la toile est quelque peu exagérée », le président du GPK a rappelé que la désignation d'un président du MAK par intérim relève de ses prérogatives.

« L’ex président par intérim a d’abord commis deux fautes que je lui avais signalées. La première a consisté à confondre le congrès du MAK et le Congrès National Kabyle que le MAK a décidé d’organiser en vue d’un front kabyle pour la Kabylie et le peuple kabyle. Cela s’est traduit par la remise des clefs du MAK y compris à ses ennemis. Alors que le Conseil National avait confié la Commission Préparatoire du Congrès à un de ses membres, l’ex président par intérim l’en dessaisit et y introduit des éléments étrangers au MAK dont un éminent correspondant du DRS », a révélé M. Mehenni.

Il a ajouté avoir été informé que d’anciens dissidents du MAK hostiles au GPK, étaient prêts à réintégrer la structure. « J’ai émis la condition d’une déclaration de leur part en faveur de notre démarche. Mais voilà que, chargé de faire signer cette déclaration à ces ex-membres du MAK, l’ex président par intérim envoie le 16/07/2011 un SMS à des dizaines de destinataires dans lequel lui-même rejoint les thèses de nos adversaires. Au lieu de rallier ces derniers à nos vues, il épouse les leurs. » a indiqué le président du GPK en exil à Paris.

Il poursuit qu'il a envoyé quelques jours plus tard une "Note Interne" destinée aux membres de l’Exécutif et du Conseil National dans laquelle il annonçait la suspension de la Commission préparatoire du Congrès du MAK dès lors, dit-il, qu’elle était « livrée à l’ennemi ». « C’est à ce moment-là qu’il commet la troisième faute grave. Le 30 juillet, il tient, à Iâzzugen, une réunion mixte (MAK et éléments étrangers au MAK) et lit devant tout le monde la note interne. »

Les membres du Conseil National et la base militante « déjà désorientés », rappelle le responsable du GPK, ont poussé à une réunion d’urgence de l’Exécutif qui a eu lieu le 5 août dernier. « L’ex-intérimaire se présenta avec une déclaration désavouant à demi-mots le Président du GPK. Même rejetée par l’écrasante majorité des présents cette "réponse à la Note Interne" se retrouve publiée sur des sites-web hostiles à notre ligne », a-t-il dit.

Ferhat Mehenni affirme détenir des « pièces à conviction à la disposition des militantes et des militants, surtout tous ceux qui subissent des pressions, y compris policières pour quitter le MAK ».

Le Conseil National du MAK convoqué pour vendredi 19 août aura à trancher sur un certain nombre de points dont celui du changement du président par intérim. Le MAK avait nommé le 05 août dernier un nouveau président par intérim en la personne de Mouloud Mebarki qui occupe déjà le poste de secrétaire général de l'Exécutif, en remplacement de Mohand Larbi Tayeb.

Pour rappel et suite à la nomination de Ferhat Mehenni à la tête du GPK, le MAK avait rendu public un communiqué datant du 22 mai 2010 annonçant que « le Conseil National souhaiterait que son président soit nommé par le président du MAK pour assurer l’intérim du Mouvement dans l’intervalle qui sépare l’organisation du 2ème congrès ».

uz
SIWEL 151600 AOUT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu