Ferhat Mehenni : « la Kabylie ne va pas pleurer Ben Bella »

11/04/2012 - 19:29

PARIS (SIWEL) — Le président de l'Anavad, Ferhat Mehenni, a affirmé à Siwel que « la Kabylie ne va pas pleurer » l'ancien chef de l'Etat algérien Ahmed Ben Bella décédé aujourd'hui à l'âge de 96 ans.


© Hace Mess - Siwel
© Hace Mess - Siwel
Le président du Gouvernement provisoire kabyle a rappelé que « Ben Bella était responsable de la confiscation de l'indépendance de l'Algérie pour laquelle le peuple kabyle avait tout donné ».

« Il était particulièrement raciste envers les Kabyles. Même agonisant, il avait eu le temps de déclarer que Hocine Ait Ahmed s'est toujours comporté davantage en Kabyle qu'en Algérien. C'est peut-être l'une des raisons pour laquelle le FFS participe aux élections de la honte pour prouver que son président est un nationaliste algérien. La Kabylie qui n'a de leçon de nationalisme à recevoir de personne aurait souhaité que Ben Bella réponde de son vivant des crimes qu'il a commis en Kabylie en 1963-64. »

Néanmoins, soutient M. Mehenni, « [nos] martyrs de cette période auxquels s'ajoutent ceux du Printemps noir 2011 tués par Bouteflika continueront de crier justice depuis leur tombe que seule l'Histoire saura leur rendre par l'exercice prochain du droit à l'autodétermination de la Kabylie ».

uz
SIWL 111930 AVR 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche