Ferhat Mehenni : « l’Algérie française a été contestée par le GPRA, celle d'aujourd'hui par le GPK »

16/03/2011 - 14:13

PARIS (SIWEL) — Le président du Gouvernement Provisoire Kabyle (l'Anavad) Ferhat Mehenni a appelé à faire des marches du 20 avril prochain, une occasion de consacrer une Kabylie autonome à travers un référendum.


Ferhat Mehenni, président du Gouvernement provisoire kabyle (Photo Y. O — SIWEL)
Ferhat Mehenni, président du Gouvernement provisoire kabyle (Photo Y. O — SIWEL)
M. Mehenni qui s'exprimait dans un message transmis à Siwel à la veille de l'anniversaire des Accords d'Évian a précisé que depuis, l’indépendance de l’Algérie, « la Kabylie qui était le fer de lance de la guerre d’Algérie, se retrouve opprimée et réprimée ». Elle est à ce jour, poursuit M. Mehenni, « sommée de renoncer à sa propre existence ou de subir les foudres du régime algérien ».

Ferhat Mehenni a rappelé que « contrairement à la France qui, face au FLN, a brillamment honoré sa parole engagée par les Accords d’Evian, l’Algérie n’a jamais estimé bon devoir assumer la sienne face à la Kabylie suite aux négociations qui ont abouti, en 2004, à un accord entre elle et les Ârchs kabyles du Printemps Noir ». Si, rajoute le président de l'Anavad, l’Algérie française fut contestée par un GPRA (Gouvernement Provisoire de la Révolution Algérienne), « l’Algérie raciste et antikabyle, est sanctionnée par la naissance de l’Anavad, le Gouvernement Provisoire Kabyle, en exil ».

Ce qui l'a amené à dire que « le cheminement des indigènes d’hier vers l’Algérie indépendante a bien des ressemblances avec celui des Kabyles d’aujourd’hui vers leur autonomie ».

Il a averti que les Kabyles faute d’être reconnus dans l’ensemble de leurs droits en tant que peuple, après avoir épuisé toutes les voies de recours, risquent, eux aussi, d’aller vers l’irréparable.

Il a affirmé que « la seule façon de traduire le mot d’ordre de 2001-2003 "Ulac Smaḥ ulac !" est de revendiquer une "Kabylie autonome !" à consacrer par un référendum », appelant en même temps les Kabyles à « participer massivement aux trois marches dans les trois principaux chefs-lieux kabyles, le 20 avril 2011 ».

ysn
SIWEL 161425 MAR 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu